Big bang à la TVT

02/12/2011
Big bang à la TVT

Un investissement à la mesure du chantier. La TVT, la télévision nationale, s’apprête à faire sa révolution en passant de l’analogique au tout numérique. Coût du projet : 20 milliards de Fcfa.

Cher, certes, mais il ne s’agit pas de changer ici ou là un magnétoscope ou un banc de montage mais de tout reconstruire avec les technologies dernier cri. Au demeurant, la TVT n’a pas le choix. Outre des équipements totalement obsolètes, l’Union internationale des télécommunications (UIT) a recommandé le passage au numérique au plus tard en 2014.

Cette migration ne va pas se faire d’un coût de baguette magique, mais prendra de longs mois.

C’est la société Générale d’Afrique qui a obtenu le contrat. Avec son partenaire Harris, elle dispose d’un savoir faire reconnu avec l’équipement complet ou partiel de nombreuses chaînes, dont la BBC, la CCYV, TF1, Fox ou encore CNN.

La modernisation de la télévision publique comprend trois volets spécifiques. D’abord, la modernisation des moyens de production, caméras, studios, régies, vidéo mobile ; ensuite, la diffusion sur tout le territoire en TNT (télévision numérique terrestre) à la norme DV3, plus performante que celle utilisée en France ; enfin, la montée du signal de la chaîne sur satellite.

Pour la TNT, 9 sites d’émission seront installés pour couvrir la totalité du Togo, à Lomé, au Mont Agou, Defale, à Dapaong et à Kougnohou, notamment.

En ce qui concerne la diffusion par satellite, il appartiendra à la TVT de choisir l’opérateur et de sélectionner la zone de diffusion (Afrique uniquement ou Europe, Amérique du Nord, Asie). Aujourd’hui, les transpondeurs arrosent la planète entière ; la seule contrainte est le coût (environ 400.000 euros/an pour la location d’une fréquence).

En choisissant le satellite, la télévision publique pourra également diffuser les programmes de Radio Lomé via une sous-porteuse.

Toutes ces évolutions obligeront les téléspectateurs à se rééquiper progressivement en achetant des télévisions à la norme numérique et des antennes pour la réception TNT.

Enfin, reste une énigme. La TVT restera-t-elle dans les locaux actuels en centre ville ou migrera-t-elle vers un nouveau siège bien mieux adapté aux nouvelles contraintes technologiques ?  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.