Cina Lawson : ‘Offrir les meilleurs tarifs aux Togolais’

14/06/2014
Cina Lawson : ‘Offrir les meilleurs tarifs aux Togolais’

Cina Lawson

Le Togo aura dans quelques mois un 3e opérateur de téléphonie mobile. Le gouvernement l’a confirmé jeudi. Comme l’explique Cina Lawson, la ministre des Télécommunications et de l’Economie numérique, l’objectif n’est pas d’additionner les prestataires, mais de favoriser la concurrence afin de proposer aux abonnés les meilleurs tarifs et de meilleurs services.

Cette démarche vise également à améliorer la qualité du réseau et à favoriser l’accès à l’internet rapide en 3G et 4G.

S’agissant du débit internet, source de mécontentement chez les utilisateurs, Mme Lawson s’engage à améliorer les choses. La bande passante prévue lors du raccordement au câble sous-marin est devenue trop étroite en raison de l’explosion de la demande.

Republicoftogo.com : Quand l’appel d’offres pour la 3e licence GSM sera-t-il lancé ?

Cina Lawson : Il sera lancé dès la semaine prochaine. La question pour les Togolais n’est pas de savoir si il y aura un 3e 4e ou 5e opérateur ; ce qu’ils attendent légitimement, c’est une baisse des prix et une meilleure qualité de service.

Nous avons travaillé avec méthode. La première étape a été de mettre en place un environnement réglementaire beaucoup plus favorable à l’investissement dans le secteur des télécommunications. Ensuite, nous avons permis à l’autorité de régulation de renforcer ses compétences. La dernière étape est l’ouverture du marché à un 3e opérateur.

Republicoftogo.com : A-t-on la garantie que l’arrivée d’un nouvel opérateur va faire baisse le prix des communications ? 

Cina Lawson : Oui. C’est un mécanisme quasi automatique. Il va y avoir une concurrence accrue, donc une baisse des tarifs, mais jusqu’à un certain niveau car la stratégie des sociétés de téléphonie n’est pas de faire faillite. Mais outre les prix, cela obligera chacun des acteurs du secteur à améliorer la qualité de son réseau. Un équilibre va s’établir par une dynamique concurrentielle.

Republicoftogo.com : Comprenez-vous les critiques des abonnés qui se plaignent de la cherté des services ?

Cina Lawson : Evidemment. Je suis moi-même utilisatrice. Pour nombre de Togolais, les prix sont trop élevés, les communications de mauvaise qualité et les connexions internet mobile aléatoires.

Le chef de l’Etat a fixé le cap ; il est clair et précis : faire venir un opérateur qui permettra de stimuler la concurrence. 

Cette société qui débutera sans clients devra faire des efforts pour les fidéliser en offrant à la fois des prix attractifs et un réseau de qualité.

Du coup Moov et Togocel devront redoubler d’efforts.

Par cette dynamique simple, il y aura baisse des prix.

Republicoftogo.com : L’arrivée d’un 3e opérateur est évoquée depuis des années

Cina Lawson : Notre préoccupation était de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Il fallait, au préalable, faire un certain nombre de réformes en matière de réglementation des télécommunications. Tout ce travail a été réalisé en conformité avec les textes de la Cédéao et de l’UEMOA.

Republicoftogo.com : L’appel d’offres offrira-t-il toutes les garanties de transparence ?

Cina Lawson : C’est notre vraie préoccupation. Nous allons procéder à une vente aux enchères en deux étapes.

La première sera  pouvoir sélectionner les candidats. Les critères est d’être un opérateur existant ou une société qui a des parts dans une société de communication qui dispose d’une certaine surface financière.

La deuxième étape sera la proposition financière. L’ouverture des dossiers techniques et financiers se fera en présence des candidats pour le maximum de transparence.

Republicoftogo.com : Evoquons maintenant l’internet. Le débit reste en deçà des attentes. Comment peut-on y remédier ?

Cina Lawson : Le débit devrait être bien meilleur à ce qu’il est aujourd’hui. Nous avons lancé des études techniques menées par des experts indépendants afin de situer où se trouve le problème.

Nous sommes en cours de diagnostic. Il existe des problèmes matériels comme le vol des câbles en cuivre et des contraintes techniques avec un réseau qui a peut-être été sous-dimensionné. Ou plus exactement sous-estimé. L’explosion de la demande entraîne une saturation de la bande passante.

Je dois préciser que nous avons fixé des objectifs de qualité aux opérateurs. Une sorte de contrat de performance.

Il y a le principe de débit minimum garantit aux abonnés. Et il y a des sanctions prévues en cas de non-respect du cahier des charges. 

Ce dispositif devrait permettre d’offrir des débits de meilleure qualité à l’avenir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.