Démocratiser l’accès au Net

20/04/2011
Démocratiser l’accès au Net

Seulement 5% de la population a accès à internet au Togo, selon une étude publiée à Lomé. L’Agence Xinhua, qui rapporte l’information, souligne qu’une « infime partie de la population a la possibilité d'accéder à internet depuis le domicile ».
L’étude indique toutefois que 67% des Togolais peuvent se connecter sur leurs lieux de travail ; un chiffre qui semble exagéré.
Le Togo, comme la plupart des pays africains, est confronté à un double problème, celui du coût des ordinateurs et des connexions. En zone rurale s’ajoute aussi le problème de l’absence d’électricité.
Fin 2011, le pays devrait être raccordé au câble sous-marin à très haut débit permettant enfin à Togo Telecom de proposer des tarifs abordables. L’opérateur est, jusqu’à présent, contraint d’acheter de la bande passante en Côte d’Ivoire et au Bénin ce qui alourdit les coûts.
Cina Lawson, la ministre des Postes et Télécommunications et ex-collaboratrice d’Orange à New York, est parfaitement consciente des problèmes ; elle veut parvenir en 2015 à un taux de pénétration de 15% pour l’ADSL qui n’est aujourd’hui que de 4%.
Pour cela, Mme Lawson compte mettre en œuvre très rapidement une politique sectorielle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.