En guerre contre la fracture numérique

23/11/2015
En guerre contre la fracture numérique

Vérone Mankou

Patron de la start-up congolaise VMK, Vérone Mankou (28 ans) est le concepteur de tablettes et de smartphones low cost spécialement destinés au marché africain. 

La gamme Elikia (‘Espoir’ en lingala, la langue nationale du Congo) comprend des téléphones à moins de 40 euros et des tablettes aussi performantes que l’Ipad en dessous de 200 euros.

L’ambition de Vérone Mankou est de mettre à la disposition du plus grand nombre d'Africains des outils de communication de qualité, capables de rivaliser avec les grandes marques, mais à un prix beaucoup plus abordable

Une nécessité car les opérateurs africains ne subventionnent pas les équipements contrairement à ce qui se passe en Europe. Le client doit acheter son mobile ou sa tablette qui n’est pas inclus dans les abonnements et les forfaits. Ce que l’on appelle un ‘produit sec’.

Toute la gamme fonctionne sous Androïd personnalisé par VMK.

La chaîne de production, installée en Chine, a été partiellement relocalisée dans la banlieue de Brazzaville.

Le père de la première tablette africaine sera à Lomé le 28 novembre prochain à l’occasion du ‘Dîner des Icônes’. ‘Comment rendre la technologie mobile accessible à tous en Afrique?, tel est le thème de ce rendez-vous qui rassemble les hommes d’affaires togolais.

Pour participer au dîner

iconandco (at) hotmail.com

+228 93 20 28 40

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.