Fracture numérique : Microsoft fait surface

06/04/2013
Fracture numérique : Microsoft fait surface

Est-il nécessaire de présenter Microsoft? Tous les propriétaires de PC au Togo, tous ceux qui en utilisent dans les cybercafés connaissent bien les systèmes d’exploitation Windows, les logiciels emblématiques de la gamme Office et le navigateur Explorer. La multinationale fondée par Bill Gates et Paul Allen fabrique aussi du hard avec Surface, lancée en novembre dernier ; un compromis entre un portable et une tablette.

Au Togo, particuliers, entreprises, universités tournent sous Windows ; les Mac d’Apple étant l’exception.

C’est pourquoi la visite qu’a effectué vendredi à Lomé le directeur général de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Simon Ouattara (photo), n’est pas dénuée d’intérêt.

Reçu par le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, M. Ouattara a laissé entendre que la firme installée à Redmond allait aider le Togo à réduire la fracture numérique. Il a évoqué un partenariat gagnant-gagnant avec les autorités pour assurer le développement des technologies dans le pays et accompagner les entreprises publiques et privées, les administrations et le monde de l’enseignement.  

Surface, la tablette lancée en novembre 2012 par Microsoft

Simon Ouattara n’a pas donné de détails sur la forme que pourrait prendre cette coopération. S’agira-t-il de la fourniture d’équipements, de softs, de solutions informatiques, de formation ? On devrait en savoir plus dans quelques semaines.

L’Afrique est pour Microsoft, comme pour ses concurrents, un marché en développement au moment ou les ventes de PC, y compris les portables, s’effondrent en Europe, en Asie et aux Etats-Unis au profit des tablettes tactiles. 

Ce passage du clavier au tout-tactile ne sera pas sans conséquence dans la bataille des systèmes d’exploitation. Android, l’OS mobile de Google, restera dominant, du fait du poids des téléphones mobiles dans l’ensemble des appareils connectés (1,8 milliard sur 2,4 milliards en 2013). 

En revanche, « c’est un vrai défi qui se pose à Microsoft. En 2017, si l’on regarde sa part de marché tous appareils confondus, son Windows sera talonné par Apple (iOS et MacOS). Si l’on exclut le marché entreprises, Apple est déjà devant Microsoft » relève Carolina Milanesi du cabinet spécialisé Gartner.

Pour l’instant les smartphones sous Windows Phone peinent à décoller et la tablette Surface n’est pas un franc succès commercial non plus. « Pour rattraper son retard dans le marché grand public, Microsoft a besoin de gros volumes, ce qui doit passer par la sortie de tablettes moins chères sous Windows 8, ce que l’on verra peut-être à Noël prochain » avance l’experte de Gartner. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.