Il faut réduire les écarts de connectivité

02/11/2017
Il faut réduire les écarts de connectivité

7% de la population togolaise a accès à internet

L’OCDE vient de rendre public le ‘Panorama de l’aide pour le commerce’ dont l’objectif est de promouvoir le commerce, l’inclusion et la connectivité pour un développement durable.

Cette initiative, lancée en 2005, est destinée à remédier aux contraintes sur le plan de l’offre et de l’infrastructure commerciale qui entravent souvent la participation des pays en développement.

Sans connectivité, il n’y a pas de commerce.

Aujourd’hui, quelque 3,9 milliards de personnes ne sont pas encore connectées; seule une personne sur quatre utilise internet en Afrique et une sur sept dans les PMA. 

La fracture numérique est aussi une fracture dans l’accès aux marchés. Sans une connexion à un prix abordable, les individus et les entreprises ne peuvent pas accéder au marché du Web. Et sans les compétences et l’environnement réglementaire nécessaires, les micro, petites et moyennes entreprises ne peuvent pas prospérer. 

Il faut que cela change. Il faut réduire les écarts de connectivité. L’absence d’action pourrait accentuer les inégalités qui existent entre les pays développés et les pays en développement et, à l’intérieur des pays, entre les femmes et les hommes, les populations rurales et urbaines, et les grandes et petites entreprises. 

Le rapport conjoint de l’OCDE et de l’OMC examine ce qui est fait aujourd’hui et ce qu’il faut faire demain pour renforcer les capacités humaines et institutionnelles et les infrastructures qui permettront aux pays en développement, et en particulier aux moins avancés d’entre eux, de tirer davantage parti des possibilités commerciales.

L’enquête publie un graphique particulièrement montant la pénétration d’internet dans les PMA.

Au Togo, selon l’OCDE, environ 7% de la population (entreprises incluses) a accès à internet, équivalent au Bénin. C’est encore modeste, mais toujours mieux que la Tanzanie, la Guinée ou la RDC.

Les autorités se sont engagées dans un processus de démocratisation de l’accès à internet. Une stratégie qui passe par la modernisation du réseau avec l’arrivée progressive de la fibre et l’arrivée de nouveaux fournisseurs d’accès.

Ecoliers, étudiants, chefs d’entreprises, professions libérales. L’internet est aujourd’hui l’un des piliers du développement. 

Informations complémentaires

Panorama OCDE 2017.pdf 1,56 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.