L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

02/12/2016
L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Plus performant que le système américain

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports des 18 pays membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

Des tests sont en cours à l’aéroport Gnassingbé Eyadema de Lomé.

Galileo est le concurrent européen direct du GPS américain et du russe Glonass.

Le programme Galileo a été initié en 1999 par la Commission européenne pour doter l’Europe de son propre système de radionavigation.

Galileo proposera différents services. La géolocalisation avec une précision d’un mètre, une version payante avec une précision encore plus affinée, un usage gouvernemental destiné par exemple aux aéroports et aux armées, enfin un programme de recherche et de sauvetage qui permettra de repérer un appel de détresse en temps réel et partout sur la Terre. Ce qui révolutionnera la localisation des bateaux perdus en mer et des avions en détresse".

A Lomé, un avion équipé des technologies Galileo a réalisé une batterie de tests pour vérifier leur efficacité et leur comptabilité avec les équipements de surveillance aérienne de l’aéroport.

Le nouveau système de géolocalisation ne sera pas opérationnel avant 2020 et la mise en orbite de tous les satellites.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.