L'innovation pour booster la production

10/04/2017
L'innovation pour booster la production

Profiter des évolutions technologiques

L’université de Kara (nord du Togo) accueille depuis ce matin l’AgriTechCamp. Une soixantaine d’experts, d’étudiants et de développeurs réfléchir aux moyens d’utiliser les nouvelles technologies au service du développement du secteur agricole.

Les participants venus du Togo, mais aussi du Bénin et du Burkina-Faso, répondent à l’invitation de l’ambassade des Etats-Unis à Lomé, à l’initiative de cette rencontre.

L’agriculture est l’un des secteurs porteurs. Il contribue à 41,4% du PIB, mais les méthodes de production et de gestion demeurent rudimentaires.

Conscientes du problème, les autorités togolaises (ministères de l’Agriculture et de l’Economie numérique) ont introduit il y a quelques mois un dispositif qui fait appel aux nouvelles technologies.

Baptisé AgriPME (Agriculture portemonnaie électronique), il permet aux agriculteurs abonnés à un réseau de téléphonie mobile d’utiliser leur portable comme un porte-monnaie pour acheter des engrais, payer des factures ou recevoir les subventions.

25.000 agriculteurs ont déjà souscrit à ce service.

Preuve que la technologie a toute sa place dans l’essor de l’agriculture togolaise et africaine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.

ACP-UE : vers des partenariats régionaux

Coopération

Les pays ACP et l’Union européenne devraient débuter dans le courant du mois de septembre les négociations en vue de parvenir à un nouvel accord d’ici 2020.

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.

'Dynamique exceptionnelle vers l’émergence'

Développement

A New York depuis le début de la semaine, le Premier ministre s'est entretenu avec un certain nombre de responsables des Nations Unies