La mort lente des photographes professionnels

13/05/2013
La mort lente des photographes professionnels

Les évolutions technologiques n’ont pas que du bon. L’apparition des appareils photos numériques à bas prix et des smartphones mettent en péril l’activité des photographes professionnels au Togo.

« Le problème aujourd’hui, c’est que n’importe qui s’improvise photographe ou vidéaste », souligne Kadéri Koda, le secrétaire général du Syndicat national des reporters d’images (SYNRIT).

La couverture des mariages, anniversaires ou baptêmes est désormais assurée par la famille ou par des proches équipés d’appareils compact de qualité correcte.

Mais pire, constate Kadéri Koda, des amateurs concurrencent les professionnels en cassant les prix. A ce rythme, il n’y aura bientôt plus un seul professionnel de la photo au Togo.

Le syndicat cherche comment inverser la tendance ou, à tout le moins, la limiter.

L’une des idées est de taxer les tirages papier.

« Les amateurs peuvent toujours faire les photos, mais ils ne pourront plus avoir accès aux laboratoires. Ils devront confier la carte mémoire à un professionnel qui traitera avec le laboratoire et prendra sa commission. C’est à ce prix que le métier pourra survivre », explique Kadéri Koda.

Difficile toutefois à mettre en œuvre. Les imprimantes personnelles permettent de réaliser des tirages de qualité et il y aura toujours des laboratoires prêts à traiter directement avec les particuliers.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.