La seule source de connaissance est l'expérience

11/09/2015
La seule source de connaissance est l'expérience

Apprendre les bases du codage

Moins de 1% des enfants en Afrique quittent l’école avec des notions de base en informatique. Au cours de la prochaine décennie, onze millions de jeunes feront leur entrée sur le marché du travail chaque année. Les métiers du numérique pourraient augmenter leurs revenus de 40% à 200%.

Ce constat a conduit un certain nombre d’entreprises, d’universités et de Fondations à lancer en octobre prochain l’Africa Code Week’. Une manifestation qui réunira plus de 20.000 jeunes d’Afrique du Sud, d’Angola, du Bénin, du Botswana, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, d’Egypte, d’Ethiopie, du Ghana, du Kenya, de Madagascar, du Maroc, du Nigéria, du Rwanda, du Sénégal, du Togo et de Tunisie.

En prélude à ce rassemblement inédit, le ministère togolais des Postes et de l’Economie numérique organise le 14 septembre une formation au logiciel de codage gratuit ‘Scratch’ à l’attention d’une soixantaine de personnes qui à leur tour animeront des ateliers auprès des jeunes de 5 à 16 ans lors de l’Africa Code Week.

L’Université de Lomé, Défitech, Minodoo et Woelab notamment sont associés à cette initiative.

Scratch est une implémentation visuelle et dynamique du langage de programmation. Cette plateforme d'apprentissage de codage comporte plus de 10,5 millions de projets partagés allant de l'animation à la simulation 3D. 

Tous les détails ici

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.