Le haut débit mobile en forte croissance au Togo

30/04/2016
Le haut débit mobile en forte croissance au Togo

Mobile et internet désormais associés

Le marché de la téléphonie mobile au Togo, comme dans la plupart des pays de la région est en plein boom. Le croissance annuelle est de près de 17% depuis 2011 et le taux de pénétration de 66,78%.

Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Economie numérique, 4.657.321 possèdent aujourd’hui un téléphone mobile sur une population d’environ 7 millions d’habitants.

99,5% des abonnés ont opté pour des forfaits prépayés. Seulement 250.000 ont des abonnements mensuels.

Cette forte progression est également observée pour l’internet mobile avec l’apparition de smartphones meilleur marché. 1,28 millions de nouveaux usagers en 2015.

Face à la demande qui va logiquement exploser dans les 2 à 3 années qui viennent, le ministère a demandé aux deux grands opérateurs (Togo Cellulaire et Moov) de développer leur réseau 3G et de tout mettre en œuvre pour offrir le maximum de débit aux utilisateurs.

L’objectif des pouvoirs publics est aussi de faire baisser les tarifs.

L’internet mobile haut débit doit passer du statut de produit de luxe à celui de grande consommation, martèle Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.