Les développeurs togolais font la fête

11/02/2017
Les développeurs togolais font la fête

Le géant américain mise sur les compétences africaines

Le DevFest, organisé chaque année à travers le monde par les communautés locales de développeurs en collaboration avec Google, se déroule ce samedi au Togo.

L’édition 2017 rassemble près de 200 personnes issues du monde du développement, de la sécurité informatique, des réseaux et télécommunications, de l’administration des systèmes, etc., mais également des universités publiques et privées, des entreprises et organisations œuvrant pour la promotion des TIC.

L’objectif est de renforcer l’essor technologique de l’Afrique, de participer au dynamisme professionnel local, et de faire du Togo un pôle de compétences nationalement reconnu dans le domaine des nouvelles technologies.

Ce rendez-vous est l’occasion de participer à de nombreuses conférences et de se familiariser avec de toutes nouvelles applications et le montage vidéo destiné à un usage digital, sur YouTube par exemple.

Cette DevFest est organisé par GDG Lomé. Les Google Developers Groups (GDG) sont des regroupements de personnes intéressées par les technologies et plateformes de Google : Android, Chrome, Google Apps, GWT, Cloud Platform ...

Infos pratiques

Samedi 11 février 2017

De 8h à 23h30

Salle de conférence de "ESIBA-IUA", Agoenyive Anom

Le programme

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.