Les opérateurs cherchent les vecteurs de croissance

27/07/2015
Les opérateurs cherchent les vecteurs de croissance

Togo Cellulaire couvre 75% du territoire

Togo Cellulaire, l’opérateur public de téléphonie mobile, vise d’ici quelques mois les 3 millions d’abonnés, a indiqué lundi Ekue Amaïzo, le responsable marketing de la société. Ils sont actuellement un peu plus de 2,6 millions, soit 85% des clients mobile dans le pays.

Pour attirer de nouveaux clients et contrer son unique challenger Moov (Maroc Telecom) ‘TogoCel’ a annoncé l’introduction pour 2016 de la 4G et du mobile banking. Moov a lancé son produit ‘Flooz’ en 2013.

La banque mobile connaît un essor fulgurant en Afrique en raison du très faible taux de bancarisation mais aussi du nombre spectaculaire d’abonnés à la téléphonie mobile.

C’est un vecteur clé de la croissance et les opérateurs l’ont bien compris.

Les taux de pénétration déjà atteints et la concurrence accrue amènent un ralentissement des taux de progression. En outre, les revenus ne sont plus seulement générés par les appels mais par des services annexes.

Togo Cellulaire cherche à fidéliser sa clientèle acquise et à recruter de nouveaux abonnés, notamment en diversifiant son offre et en profitant de technologies en constante amélioration. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.