Maroc Télécom participe à l'essor technologique du Togo

06/07/2017
Maroc Télécom participe à l'essor technologique du Togo

Cina Lawson en compagnie d'Abdeslam Ahizoune

Depuis le rachat de Moov Togo par Maroc Télécom, les investissements dans le développement du réseau n’ont jamais été aussi importants. Outre le déploiement de la 3G nationalement, l’opérateur modernise son plateau technique pour offrir une meilleure qualité de services. Parallèlement, des offres commerciales agressives ont permis de recruter de nouveaux abonnés.

Si en Afrique, le Maroc est très fort dans la banque et dans le transport aérien, le royaume ne s’était jamais positionné comme un grand spécialiste des technologies. Les choses sont en train de changer.

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, a pu s’en rendre compte en visitant en début de semaine à Casablanca le siège de l’entreprise en compagnie de son président, Abdeslam Ahizoune.

Maroc Télécom va poursuivre ses investissements au Togo. L’accès au haut débit pour le plus grand nombre et à des prix abordables est sa priorité avec l’introduction de nouvelles solutions liées à la mobilité.

Cina Lawson milite depuis son arrivée au gouvernement pour une démocratisation de l’accès aux nouvelles technologies. Tous les opérateurs publics et privés sont invités à suivre cette feuille de route.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.