Numériser l'Afrique pour garantir son développement

16/09/2016
Numériser l'Afrique pour garantir son développement

Les nouvelles technologies seront au coeur des discussions

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, a annoncé vendredi qu’elle participerait fin septembre à Paris à ‘Africa 2016’, la manifestation économique entre la France et l’Afrique. Elle entend y développer son crédo du numérique comme levier d’action pour le développement.

Le potentiel économique que représente le numérique en Afrique est considérable. Il est estimé qu’en 2025, la contribution de l’internet au PIB africain sera de 300 milliards de dollars, notamment grâce au commerce en ligne et aux gains de productivité accomplis dans certains secteurs clés. Il existe des disparités selon les pays mais on constate une tendance générale avec déjà plusieurs pays dans différentes régions d'Afrique qui ont très fortement investi dans ce secteur.

Ce sujet sera évoqué lors d’une session thématique le 22 septembre avec plusieurs questions posées aux participants : Quels efforts restent à réaliser pour permettre au continent africain de bénéficier des dividendes du numérique ? Quelles mesures économiques et politiques peuvent être envisagées ? Quels partenariats soutenir pour créer des entreprises et outils numériques créateurs de croissance et d’emplois ? 

Le continent africain joue, aujourd’hui, un rôle essentiel dans le monde économique. L’objectif d’Africa 2016’ est de faciliter et de diversifier les échanges. De faire naître des coopérations industrielles, économiques et technologiques, de créer des emplois en plaçant l’homme au centre des préoccupations, de favoriser le transfert de savoir-faire, de développer des formations, soulignent les organisateurs.

Cette rencontre s’inscrit dans la perspective du sommet Afrique - France qui réunira les chefs d’États africains et français, à Bamako, en 2017.

Africa 2016 illustre la nouvelle dynamique de la France vers l’Afrique, et fait écho aux engagements du chef de l’Etat Français, à la suite de la COP21, pour le financement de projets sur le continent africain. Ce forum est d’ailleurs soutenu par le gouvernement français.

La conférence se déroulera les 22 et 23 septembre à Paris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.