Ouattara dévoile la stratégie de Moov

08/08/2012
Ouattara dévoile la stratégie de Moov

La téléphonie cellulaire est, au Togo comme ailleurs en Afrique, en pleine expansion. Deux sociétés se partagent le marché, Togo Cellulaire (filiale de Togo Télécom ; groupe public) et Moov, racheté il y a trois ans par Etisalat (Emirats arabes unis).

Les deux opérateurs peuvent désormais se développer sans la menace de l’arrivée d’un concurrent. Le gouvernement a, en effet, décidé de ne pas octroyer de nouvelle licence comme il l’avait un moment envisagé. En revanche, la ministre des Télécommunications, Cina Lawson, a exprimé le souhait d’accueillir des opérateurs virtuels (MVNO).

Objectif final,  proposer aux abonnés des tarifs de plus en plus économiques.

Moov et Togo Cellulaire ont décidé d’investir massivement pour proposer les technologies de dernière génération au meilleur coût.

Dans l’entretien qui suit, le directeur général de Moov-Togo, Djibril Ouattara (photo), détaille la stratégie de son Groupe avec l’introduction de la 3G (déjà proposée par Togo Cellulaire), le développement de la couverture en milieu rural, de l’internet mobile et le souci de proposer des tarifs plus avantageux afin de répondre au souhait des autorités.

 

Republicoftogo.com : Depuis que Moov a rejoint à 100% le giron du Groupe Etisalat,  la filiale togolaise va-t-elle investir pour développer le réseau et le moderniser et offrir de nouveaux services à ses clients ?

Djibril Ouattara : Comme vous le mentionnez, Moov appartient à 100% au groupe Etisalat et ce depuis 3 ans. 

Etisalat est un Groupe International de télécommunication présent dans 18 pays avec un portefeuille de plus de 115 millions d’abonnés. Il est mondialement connu, non seulement pour la qualité de ses réseaux et la fiabilité de son service clientèle, mais encore pour les différentes notations  financières obtenues :  Aa2  (Moody’s), (Standard & Poor’s)  et Fitch.

Ces sociétés de notation montrent, par leurs notes, qu’Etisalat jouit d’une solidité financière établie sur le long terme. Il est donc légitime que le groupe investisse de façon conséquente  au Togo. 

Notre politique a été réaffirmée à la ministre des Postes et Télécommunications, Cina Lawson, au mois de mai 2012, lors de la rencontre qu’elle a eue avec le président du Conseil d’Administration d’Etisalat à Addis-Abeba.

Cette politique repose sur trois piliers : garantir la qualité des appels, offrir des services à valeur ajoutée innovants, proposer des offres attractives et des solutions sur mesure à nos partenaires du monde de l’entreprise

Au cours de cette rencontre, et en raison de la volonté pressante de la Ministre de voir se développer le secteur des télécommunications au Togo, elle a été invitée aux Emirats arabes unis pour approfondir les axes qu’elle souhaite voir se développer davantage. 

Depuis 2010, Etisalat a investi plusieurs dizaines de milliards de FCFA au Togo. D’une part, une grande partie du montant de notre licence a été acquitté à l’Etat et, d’autre part, plusieurs projets d’extension du réseau ont été achevés. 

Ces investissements nous ont permis d’améliorer la couverture géographique, notre capacité de traitement des appels, la qualité de service ainsi que notre panoplie de services à valeurs ajoutées. Pour donner quelques exemples, le nombre de localités couvertes est passé de 46 en janvier 2010 à 148 en janvier 2012. 

Aujourd’hui le Togo est couvert par MOOV à plus de 67%, ce qui représente 73% de la population 

Quant à nos produits et services, le plus connu, sous l’appellation de Moovzone, est notre Dynamic Discount System. Il permet aux abonnés de profiter jusqu’à 95% de remise sur les appels selon la charge du réseau. Il va sans dire que pour maintenir ce standard et tenir nos promesses auprès de nos abonnés, nous allons continuer à investir sur notre réseau.

Republicoftogo.com : Votre concurrent Togo Cellulaire a introduit il y a quelques  mois la 3G. A quand cette technologie chez Moov ?

Djibril Ouattara : Le souhait du gouvernement est de voir tous les opérateurs proposer des technologies de pointe à leurs clients. Moov adhère à cette logique. Nous discutons actuellement avec les autorités au plus haut niveau pour l’extension de notre licence 2G à la 3G.  Avec  cette technologie, nous offrirons à nos clients des services à valeur ajoutée innovants, qui modifieront de façon substantielle, leur mode de vie.   

Republicoftogo.com : Et parlant de 3G, où en est votre réflexion sur l’internet  mobile haut débit plébiscité par les jeunes ?

Djibril Ouattara : Avec notre technologie EDGE, nous offrons déjà un bon débit internet.

Pour permettre à nos abonnés d’y accéder beaucoup plus facilement, nous leur donnons la possibilité de configurer leur téléphone à distance en envoyant le mot « moov » par SMS au 2222. Il existe des formules d’abonnement adaptées à tous les besoins, notamment pour les jeunes avec un package tarifaire attractif appelé « Moov In »

Republicoftogo.com : Les opérateurs sont accusés de pratiquer une tarification trop élevée. Que répondez-vous et envisagez-vous de nouvelles baisses de tarifs ?

 Djibril Ouattara : La volonté du gouvernement est d’améliorer l’environnement des affaires au Togo par la facilitation des télécommunications. Aussi, le ministère des Télécommunications a-t-il conduit un benchmark sous-régional (dans l’espace UEMOA) pour situer le secteur au Togo. Dans sa communication faite en conseil des ministres du 1er mars 2012, Cina Lawson a fait ressortir effectivement que les tarifs pratiqués au Togo en ce qui concerne les appels OFF NET, c’est-à-dire les communications d’un réseau à l’autre, restaient élevés comparés à ceux de la sous-région.

 Attentifs à ses commentaires et au changement de certains dispositifs réglementaires par le gouvernement, mais aussi au feedback de notre clientèle, nous avons procédé à une refonte de nos offres prépayées et post payées. Une refonte qui s’oriente, bien sûr, à la baisse.

Republicoftogo.com : La venue d’un 3e opérateur mobile ne semble plus d’actualité au Togo. Bonne nouvelle pour votre société ?

Djibril Ouattara : C’est une décision du gouvernement que nous prenons en compte. De ce fait aussi bien les consommateurs que les opérateurs devons tous travailler ensemble pour la rendre bonne pour l’ensemble des partie-prenantes. 

Republicoftogo.com : Pas de nouvel opérateur en tant que tel, mais la possibilité d’ouvrir le marché à des MVNO. Votre réseau qui, comme ses concurrents connaît parfois des bugs, est-il en mesure d’accueillir ces opérateurs virtuels et de résister à la charge ?

Djibril Ouattara : L’arrivée sur le marché des MVNO est une politique du gouvernement qui devrait permettre de rendre la communication encore plus accessible. Comme je vous l’ai déjà dit, nous continuons d’investir pour offrir à nos abonnés une qualité digne d’un réseau de dernière génération. Moov est le premier opérateur certifié Iso 9001 : 2008 au Togo. C’est la preuve que nous avons mis en place un système de management dont l’objectif est de faire vivre à nos abonnés la meilleure expérience qui soit en matière de téléphonie mobile. Il est donc évident que nous ne nous accorderons pas avec un partenaire de réseau virtuel sans prendre au préalable des dispositions pour continuer de garantir à nos abonnés les services auxquels ils ont droit.

Nous considérons l’arrivée des MVNO comme une opportunité en vue de développer le secteur des télécoms grâce à des partenariats gagnant-gagnant. En interne,  nous travaillons pour être fin prêt dès que ces partenaires nous solliciteront.

Republicoftogo.com : Si en milieu urbain, les Togolais sont bien équipés ; le taux est très faible en zone rurale. Comment comptez-vous attirer ces nouveaux clients à faible pouvoir d’achat ?

Djibril Ouattara : C’est bien à cela que nous nous attelons depuis deux ans ! Si le nombre de nos abonnés a dépassé 1,4 millions c’est bien parce que nous avons su nous adresser au monde rural. Un parlementaire me faisait savoir qu’il a été obligé de prendre une puce Moov parce que dans sa circonscription tout le monde parle de Moovzone. Moovzone a démocratisé la téléphonie au Togo. De plus nous continuons à offrir les prix les plus bas pour l’acquisition de téléphone et de carte SIM.

Plus généralement, nous ne cessons de déployer des actions sociales innovantes en direction de nos populations rurales ! Par exemple, en partenariat avec le Comité Miss Togo, à travers des thèmes tels que  « l’Eau potable pour tous » en 2009, « La scolarisation de la jeune fille en milieu rural » en 2010 ; « Femme entrepreneur, actrice de développement » en 2011, nous avons initié des actions CSR dans le but de faciliter la vie aux populations du Togo, en particulier celle des populations rurales. Entre autre, on peut citer la construction de forages dans des villages pour permettre aux populations d’avoir accès à l’eau potable. Dans le domaine de l’éducation nous avons mis à disposition des bourses d’études pour plus de 200 filles en milieu rural pour leur permettre de continuer à aller à l’école dans les meilleures conditions ; nous avons également construit ou réhabilité des salles de classe. En 2011, nous avons accompagné principalement des femmes dans leur contribution au développement du Togo en finançant des groupements pour leur permettre de développer leurs activités et en installant 300 femmes en difficultés dans une activité génératrice de revenue pour leur permettre de subvenir aux besoins de leur famille.  

En 2012, pour être en adéquation avec la vision du gouvernement, nous avons retenu pour thème « Les Tics au service de l’éducation des jeunes en milieu rural ». 

Nos approches commerciales en milieu rural sont totalement différentes de celles des grandes villes pour les promotions et les animations. De ce fait, nous avons investi dans des outils qui nous permettent de le faire.

 Republicoftogo.com : Appeler un mobile togolais de l’étranger est souvent  laborieux : mauvaise qualité de la communication, coupures intempestives et prix prohibitif. Comment remédier à tous ces inconvénients ?

Djibril Ouattara : Il ressort de votre question deux points essentiels : le coût élevé de la communication vers un mobile au Togo, et la mauvaise qualité d’écoute.

Il faut préciser que la tarification des appels émis venant de l’étranger n’est pas directement régie par Moov. Ce tarif dépend du réseau sur lequel l’abonné émettant l’appel est connecté. Ceci dit, je crois que c’est un avantage pour le Togo de protéger sa destination et de faire en sorte que les investissements réalisés soient correctement payés par ceux qui l’utilisent même en étant en dehors du Togo. 

En ce qui nous concerne les appels émis de Moov vers l’étranger, ils sont facturés à partir de 99F/mn. Par exemple un abonné « Moovprivilège » appelle 8 destinations dont la France, le Canada, les USA, la Chine, Le Liban à 99F/mn. C’est le meilleur tarif que vous puissiez trouver au Togo depuis notre refonte tarifaire de juin dernier. 

S’agissant de la qualité de la communication, elle est liée au  transporteur de l’appel, appelé « carrier ».  Je peux dire aujourd’hui avec certitude, me basant sur les différentes études que nous menons chaque trimestre, que notre réseau est le meilleur sur ce segment au Togo. En effet, ayant contracté avec les meilleurs carriers, non seulement nous avons la fluidité de l’appel, mais aussi nos abonnés voient le numéro de l’appelant car nous sommes en option « GOLD » avec ces carriers.

Republicoftogo.com : Malgré la réticence des clients, Moov est-il parvenu à boucler le processus d’identification des abonnés imposé par les autorités togolaises ?

Djibril Ouattara : Le processus d’identification est actuellement en cours. Nous avons effectivement rencontré des problèmes sur le terrain, mais nos équipes parviennent quand même à convaincre nos abonnés du bien-fondé de cette mesure. 

Nous mettons actuellement tout en œuvre pour identifier tous nos abonnés dans le délai. Je dois avouer que la réticence a largement reculé. Aujourd’hui nous assistons à un volontarisme hors du commun de la part des populations. L’opération se déroule dans de bonnes conditions. En interne nous avons développé des outils performants. Ainsi, plus de 400 jeunes ont été recrutés et procèdent à l’identification avec un téléphone portable. De n’importe quel point du territoire couvert par Moov, ils transfèrent les données directement sur notre plateforme centrale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA), 

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.