Réseau social en faveur de la santé

31/03/2016
Réseau social en faveur de la santé

Connecter directement les patients et les médecins

Le Togolais Koffivi Mawuyram Madze avec son projet ‘Dokita Eyes’ (yeux de docteurs) figure parmi les dix finalistes du RFI Challenge App Afrique.

Dokita Eyes est une application mobile et web conçue pour favoriser l’accès aux soins de santé des populations d’Afrique. 

Les pays en voie de développement font face à un manque de personnel de santé, notamment en zone rurale. 

L’appli se propose de connecter les patients des zones rurales défavorisées au personnel de santé des zones urbaines. 

L’application s’appuie sur le travail des volontaires de l’Association le Coursier d’Hôpital International qui vont à la rencontre des patients chez eux dans les villes, les villages, les coins les plus reculés pour recueillir leurs paramètres vitaux (pouls, tension artérielle, fréquence cardiaque, température, taille, poids, etc…) et renseigner la base de données de l’application.

Ces informations sont récupérées et traitées dans le cadre d’un suivi sanitaire.

Dokita Eyes est en quelque sorte un réseau social au service de la santé.

Le RFI Challenge App Afrique récompense les innovations numériques permettant d’améliorer la qualité des services de santé en Afrique.

Télécharger l’appli

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.