Souveraineté numérique

14/04/2013
Souveraineté numérique

Depuis l’apparition d’internet au Togo à la fin des années 90, l’enregistrement des noms de domaine (DNS) en «.tg» est géré par un opérateur privé, CAFE Informatique, pionner de l’accès au web par Vsat (internet par satellite).

Mais l’Autorité de réglementation des secteurs de postes et des télécommunications (ART&P) entend récupérer la gestion de ce service en déléguant son fonctionnement à une entreprise privée sélectionnée sur appel d’offres qui pourra, le cas échéant, faciliter la commercialisation des extensions par l’intermédiaire d’un réseau de distributeurs agréés. 

L’ART&P estime en effet qu’il appartient à une autorité nationale de gérer les noms de domaine du pays en coopération avec l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisme qui contrôle l’ensemble des extensions mondiales.

En France, par exemple, c’est l’AFNIC (Association française pour le nommage internet en coopération) qui est l’organisme qui gère les noms de domaine en « .fr ».

Les autorités togolaises veulent donc reprendre la main sur leur précieux suffixe et ses éventuelles extensions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.