Souveraineté numérique

14/04/2013
Souveraineté numérique

Depuis l’apparition d’internet au Togo à la fin des années 90, l’enregistrement des noms de domaine (DNS) en «.tg» est géré par un opérateur privé, CAFE Informatique, pionner de l’accès au web par Vsat (internet par satellite).

Mais l’Autorité de réglementation des secteurs de postes et des télécommunications (ART&P) entend récupérer la gestion de ce service en déléguant son fonctionnement à une entreprise privée sélectionnée sur appel d’offres qui pourra, le cas échéant, faciliter la commercialisation des extensions par l’intermédiaire d’un réseau de distributeurs agréés. 

L’ART&P estime en effet qu’il appartient à une autorité nationale de gérer les noms de domaine du pays en coopération avec l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisme qui contrôle l’ensemble des extensions mondiales.

En France, par exemple, c’est l’AFNIC (Association française pour le nommage internet en coopération) qui est l’organisme qui gère les noms de domaine en « .fr ».

Les autorités togolaises veulent donc reprendre la main sur leur précieux suffixe et ses éventuelles extensions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mécénat culturel

Culture

Grâce à l’appui financier de la BOAD, le musée national du Togo a entrepris une réhabilitation du bâtiment situé en centre ville de la capitale.

Koroki détrône Sémassi

Sport

Koroki a pris la tête du classement à l’issue de la 13e journée du championnat de D1.

Répondre aux défis de l'Afrique de l'Ouest

Cédéao

La 17e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao s’est achevée samedi soir à Lomé.

Jody Olsen n'est pas une inconnue à Lomé

Coopération

Jody Olsen a été nommé début janvier directrice générale des Peace Corps, les volontaires du Corps de la paix.