Souveraineté numérique

18/02/2016
Souveraineté numérique

Récupérer le pavillon togolais

Les pouvoirs publics souhaitent récupérer la gestion de l’extension .TG gérée depuis de nombreuses années par une société privée. Le processus est en cours, mais il n’est pas achevé.

Le dépôt de noms de domaines en .TG devrait logiquement revenir à l’Autorité de réglementation des postes et télécommunication (ART&P), quitte à confier la commercialisation ensuite à des sociétés privées.

Le .TG offre de nombreux avantages dont l’identification immédiate du pays d’origine. Il permet également le dépôt de noms déjà enregistrés dans l’extension historique qu’est le .COM.

Mais le .TG souffre aussi de plusieurs handicaps. D’abord sa très faible notoriété internationale ; ensuite des coûts d’enregistrement prohibitifs. Les tarifs s’échelonnent de 70 à 131 euros par an contre 5 à 10 euros pour un .COM.

La volonté de l’ART&P est donc d’entreprendre un grand ménage qui passe, notamment, par une baisse des tarifs et le développement d’extensions associées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Un Parlement des peuples'

Cédéao

Le Premier Ministre Komi Selom Klassou a ouvert mardi à Lomé la session extraordinaire du Parlement de la Cédéao.

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.