Souveraineté numérique

18/02/2016
Souveraineté numérique

Récupérer le pavillon togolais

Les pouvoirs publics souhaitent récupérer la gestion de l’extension .TG gérée depuis de nombreuses années par une société privée. Le processus est en cours, mais il n’est pas achevé.

Le dépôt de noms de domaines en .TG devrait logiquement revenir à l’Autorité de réglementation des postes et télécommunication (ART&P), quitte à confier la commercialisation ensuite à des sociétés privées.

Le .TG offre de nombreux avantages dont l’identification immédiate du pays d’origine. Il permet également le dépôt de noms déjà enregistrés dans l’extension historique qu’est le .COM.

Mais le .TG souffre aussi de plusieurs handicaps. D’abord sa très faible notoriété internationale ; ensuite des coûts d’enregistrement prohibitifs. Les tarifs s’échelonnent de 70 à 131 euros par an contre 5 à 10 euros pour un .COM.

La volonté de l’ART&P est donc d’entreprendre un grand ménage qui passe, notamment, par une baisse des tarifs et le développement d’extensions associées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.