Souveraineté numérique

18/02/2016
Souveraineté numérique

Récupérer le pavillon togolais

Les pouvoirs publics souhaitent récupérer la gestion de l’extension .TG gérée depuis de nombreuses années par une société privée. Le processus est en cours, mais il n’est pas achevé.

Le dépôt de noms de domaines en .TG devrait logiquement revenir à l’Autorité de réglementation des postes et télécommunication (ART&P), quitte à confier la commercialisation ensuite à des sociétés privées.

Le .TG offre de nombreux avantages dont l’identification immédiate du pays d’origine. Il permet également le dépôt de noms déjà enregistrés dans l’extension historique qu’est le .COM.

Mais le .TG souffre aussi de plusieurs handicaps. D’abord sa très faible notoriété internationale ; ensuite des coûts d’enregistrement prohibitifs. Les tarifs s’échelonnent de 70 à 131 euros par an contre 5 à 10 euros pour un .COM.

La volonté de l’ART&P est donc d’entreprendre un grand ménage qui passe, notamment, par une baisse des tarifs et le développement d’extensions associées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.