W.Afate présentée à New York

27/01/2014
W.Afate présentée à New York

Afate Gnikou (photo), à la tête de l’incubateur WoeLab, est le concepteur d’une imprimante 3D fabriquée à partir de déchets informatiques. Son ambition est de construire l’imprimante 3D du pauvre, écologique et démocratique, made in Africa.

Le projet dénommé W.Afate, consiste à récupérer les débris informatiques, de les assembler pour en faire une imprimante 3D baptisée ‘W.Afate 3D Printer’. W.Afate est la composition de "W" pour WoeLab et Afate nom de l'auteur. 

Idée ingénieuse qui sera présentée en février prochain à New York lors du Salon 3D printshow. 

L'impression 3D permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran. Le fichier est ensuite envoyé vers une imprimante spécifique qui le découpe en tranches et dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale. L’empilement des couches crée le volume. L’imprimante traite différents types de supports, bois, plastique, métal. 

Les applications vont de l'industrie - la production de voitures, d'avions, de biens de consommation - à la visualisation de projets, de vérification d'ergonomie pour l'architecture ou les études de design.

D'abord technologie haut de gamme, l'imprimante 3D tend à devenir de plus en plus accessible dans son utilisation. Les prix sont également à la baisse.

Le site du Salon

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.

Au service des autres

Diaspora

Kadie Agrignan et son frère Raouf ont décidé de mettre leur expérience et leurs économies au service des autres, particulièrement les plus âgés.