W.Afate présentée à New York

27/01/2014
W.Afate présentée à New York

Afate Gnikou (photo), à la tête de l’incubateur WoeLab, est le concepteur d’une imprimante 3D fabriquée à partir de déchets informatiques. Son ambition est de construire l’imprimante 3D du pauvre, écologique et démocratique, made in Africa.

Le projet dénommé W.Afate, consiste à récupérer les débris informatiques, de les assembler pour en faire une imprimante 3D baptisée ‘W.Afate 3D Printer’. W.Afate est la composition de "W" pour WoeLab et Afate nom de l'auteur. 

Idée ingénieuse qui sera présentée en février prochain à New York lors du Salon 3D printshow. 

L'impression 3D permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran. Le fichier est ensuite envoyé vers une imprimante spécifique qui le découpe en tranches et dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale. L’empilement des couches crée le volume. L’imprimante traite différents types de supports, bois, plastique, métal. 

Les applications vont de l'industrie - la production de voitures, d'avions, de biens de consommation - à la visualisation de projets, de vérification d'ergonomie pour l'architecture ou les études de design.

D'abord technologie haut de gamme, l'imprimante 3D tend à devenir de plus en plus accessible dans son utilisation. Les prix sont également à la baisse.

Le site du Salon

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.