Hôtellerie : Tchao veut mettre fin à l’anarchie

14/12/2012
Hôtellerie : Tchao veut mettre fin à l’anarchie

Les autorités tentent de réorganiser le secteur du tourisme en établissant, notamment, un classement des hôtels afin de permettre aux clients de s’assurer que le rapport qualité/prix est bien respecté. 

Mais le ministre du Tourisme, Christophe Tchao, a bien du mal à canaliser les promoteurs qui n’en font qu’à leur tête.

De nombreux hôtels sont construits ou aménagés sans avoir, au préalable, soumis les plans aux services compétents. De fait de nombreux bâtiments ne respectent pas les normes exigées en matière de sécurité et de qualité. Pour le ministère du Tourisme, cette situation empêche tout agrément et tout classement.

Christophe Tchao a invité vendredi les professionnels de l’hôtellerie à se conformer aux dispositions légales. A défaut, prévient le ministre, aucune autorisation ne sera délivrée pour l’ouverture et l’exploitation.

Depuis quelques années les hôtels poussent comme des champignons à Lomé. Il s’agit en général de petites unités d’une vingtaine de chambres au confort parfois discutable. 

Pour le client, difficile de s’y retrouver car les tarifs ne correspondent pas toujours aux prestations annoncées.

Après des années de descente aux enfers, le Togo a décidé de relancer l’industrie touristique et le tourisme d’affaires, jadis florissants. Des projets d’hôtels internationaux sont à l’étude à Lomé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.