Hôtellerie : Tchao veut mettre fin à l’anarchie

14/12/2012
Hôtellerie : Tchao veut mettre fin à l’anarchie

Les autorités tentent de réorganiser le secteur du tourisme en établissant, notamment, un classement des hôtels afin de permettre aux clients de s’assurer que le rapport qualité/prix est bien respecté. 

Mais le ministre du Tourisme, Christophe Tchao, a bien du mal à canaliser les promoteurs qui n’en font qu’à leur tête.

De nombreux hôtels sont construits ou aménagés sans avoir, au préalable, soumis les plans aux services compétents. De fait de nombreux bâtiments ne respectent pas les normes exigées en matière de sécurité et de qualité. Pour le ministère du Tourisme, cette situation empêche tout agrément et tout classement.

Christophe Tchao a invité vendredi les professionnels de l’hôtellerie à se conformer aux dispositions légales. A défaut, prévient le ministre, aucune autorisation ne sera délivrée pour l’ouverture et l’exploitation.

Depuis quelques années les hôtels poussent comme des champignons à Lomé. Il s’agit en général de petites unités d’une vingtaine de chambres au confort parfois discutable. 

Pour le client, difficile de s’y retrouver car les tarifs ne correspondent pas toujours aux prestations annoncées.

Après des années de descente aux enfers, le Togo a décidé de relancer l’industrie touristique et le tourisme d’affaires, jadis florissants. Des projets d’hôtels internationaux sont à l’étude à Lomé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.