La baisse des tarifs aériens est un impératif

04/12/2012
La baisse des tarifs aériens est un impératif

Depuis plusieurs années, le Togo cherche à relancer son industrie touristique, important pourvoyeur de devises dans les années 80. La tâche est immense. Il faut rénover le parc hôtelier – Lomé ne dispose d’aucun établissement de luxe – bâtir des circuits à l’intérieur du pays, former le personnel et parvenir à une baisse des tarifs aériens entre l’Europe et le Togo. L’Afrique de l’Ouest est la vache à lait des grandes compagnies au détriment des touristes et des pays d’accueil.

Le ministre du Tourisme, Christophe Tchao, n’ignore rien de ces problèmes, comme il l’explique dans l’entretien qui suit.

Republicoftogo.com : Le prix du billet d’avion entre l’Europe et le Togo est un obstacle de taille pour faire venir les touristes. N’est-ce pas au gouvernement de convaincre les compagnies aériennes de faire un effort sur les tarifs ?

Christophe Tchao : Le prix du billet d’avion est un facteur déterminant pour la compétitivité des destinations touristiques.

Ce que l’on remarque pour les pays ouest africains, dont le Togo, c’est que le prix du transport aérien entre l’Afrique et les pays émetteurs de touristes d’Europe par exemple est très élevé. Le prix du billet d’avion seul peut suffire à couvrir les frais de voyages et de séjour d’une semaine vers les pays du pourtour méditerranéen et sur d’autres destinations européennes, nord américaines et asiatiques.

Pour pallier cette contrainte majeure et favoriser une promotion optimale du tourisme, plusieurs actions peuvent être envisagées. Parmi les pistes à explorer,  l’octroi de droit de trafic aux compagnies aériennes étrangères pour les vols réguliers low-cost et les charters, l’application effective de l’accord de Yamoussoukro sur la politique Opensky (ciel ouvert, ndlr), l’encouragement à la mutualisation des moyens pour la création et le renforcement de compagnies aériennes régionales comme ASKY, l’allègement des charges fiscales sur les prix des titres de transport.

Le gouvernement est en discussions actuellement avec CORSAIR et j’espère qu’une convention sera signée rapidement avec cette compagnie pour la création de vols charters entre Paris et Lomé.

La mise en œuvre de toutes ces mesures pourra instaurer une concurrence entre les compagnies aériennes et permettre d’avoir de ces compagnies des offres de prix de plus en plus abordables pour l’élaboration des packages de séjours touristiques compétitifs sur la destination Togo.  

 

Christophe Tchao, ministre togolais du Tourisme

Republicoftogo.com : Les grands hôtels de Lomé affichent des tarifs prohibitifs. Certains sont carrément vétustes et pratiquent des prix qui ne sont pas très éloignés de ceux en cours à Abidjan dans des établissements de luxe. Il y a là un vrai problème. Les autorités comptent-elles trouver une solution pour ne pas pénaliser les clients ?

Christophe Tchao : Il y a quelques années les tarifs dans les grands hôtels de Lomé étaient les plus bas de la sous région.

Aujourd’hui ces hôtels ont connu une dégradation de leur état général perdant ainsi leur qualité par rapport aux tarifs.

Pour pallier ce problème mon département dispose en son sein d’une Commission nationale d’agrément et classification des établissements touristiques (CNACET) qui est chargé d’inspecter et de contrôler la qualité des prestations dans les établissements afin de procéder à l’uniformisation des tarifs conformément aux catégories.

Republicoftogo.com : Sans un parc hôtelier rénové et moderne, n’est-il pas difficile de faire revenir les touristes ?

Christophe Tchao : Il est vrai qu’un touriste ne choisit une destination que quand il est sûr d’avoir une totale satisfaction, c’est pourquoi nous nous battons actuellement pour rénover et rendre moderne le parc hôtelier du Togo.

Mais la réflexion doit aller plus loin car le parc hôtelier seul ne peut susciter la décision d’un touriste ; il y a d’autres facteurs importants comme l’accueil, les prestations, l’état des sites et les voies qui y mènent, la culture, les traditions etc.…

Et je viens de rentrer d’une grande tournée à l’intérieur du pays, tournée qui m’a permis de faire l’inventaire de tous ces éléments ; ce qui va permettre de réfléchir aux stratégies à mettre en oeuvre pour attirer les touristes dans notre pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Jour de fête

Culture

La fête traditionnelle Togbui Agni du peuple Adja-Ewé s’est déroulée samedi et dimanche à Tado (160km de Lomé, préfecture du Moyen Mono).

Vive la reine Tatiana

Culture

Tatiana Mariama Camara, 20 ans, a été élue samedi soir Miss Togo 2014. La jeune femme est étudiante en 3e année de gestion.

Dommage

Sport

L’équipe du Togo n’est pas parvenue à se qualifier pour la CAN 2015 juniors. 

Anges bousculé par Asko

Sport

La 20e journée du championnat national de D1, disputée samedi, a vu un retour en force du club d’Asko qui a battu le leader Anges (2-0).