Le sourire de l'Afrique s'entretient

02/08/2017
Le sourire de l'Afrique s'entretient

Un guerrier de l'ethnie Tammari dans un village tamberma

Des représentants de la commission de l’Education et du Développement Socio-culturel de l’Assemblée nationale dirige par son président Jimongou Sambiani, sillone le pays pour une inspection des principaux sites touristiques.

Première étape, la région de la Kara, sur le site de Tcharè, parc animalier de Sarakawa. 

L’objectif des parlementaires est d’avoir une vue globale du patrimoine touristique et d’identifier les défaillances éventuelles.

‘Cette tournée va nous permettre de rédiger un document de plaidoyer qui sera remis à l’exécutif’, a indiqué mercredi M. Sambiani.

Le Togo offre de nombreuses destinations d’un grand intérêt historique et de nature à drainer de nombreux touristes nationaux et étrangers. Mais certains sites parmi les plus spectaculaires ne sont pas entretenus ou tout simplement laissés à l’abandon par l’Etat et les communautés riveraines.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site de Koutamakou en pays Tamberma risque de perdre le soutien de l’organisation onusienne et les aides financières qui vont avec. Et ce n’est pas le seul exemple.

La délégation parlementaire souhaite donc mettre les choses à plat et définir une politique de valorisation de nature à dynamiser le secteur touristique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.