Gérer le casse-tête

11/02/2011
Gérer le casse-tête

Le Gouverneur par intérim de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), Jean Baptiste Compaoré, a été reçu vendredi à Lomé par Faure Gnassingbé, actuel président de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
Les deux hommes ont commenté les conclusions de la réunion des ministres des Finances de l’Union qui s’est tenue il y a quelques jours à Dakar et dont l’essentiel des discussions a porté sur la situation vis à vis de la Côte d’Ivoire.
Le dernier sommet de l’UEMOA, fin janvier, a enregistré la démission du gouverneur, Philippe-Henri Dacoury-Tabley, jugé trop proche de Laurent Gbagbo.
A peine désigné à la tête de l’Union économique, le président Faure Gnassingbé est confronté à un imbroglio politico-financier car les deux prétendants à la présidence, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, se disputent le contrôle de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest ; une situation inédite.

La BCEAO a d'ailleurs menacé vendredi de "sanctions" les banques opérant en Côte d'Ivoire qui travailleraient avec le camp du président sortant Laurent Gbagbo, non reconnu par les institutions de la région.
"La BCEAO rappelle aux établissements de crédit de l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA) que ses agences sont fermées depuis le mercredi 26 janvier 2011, sur l'ensemble du territoire de la Côte d'Ivoire, jusqu'à nouvel ordre", souligne dans un communiqué Jean-Baptiste Compaoré.

Informations complémentaires

Communiqué de la BCEAO.pdf 960,69 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !