Intégration : Oundé Toulema met les pieds dans le plat

11/05/2010
Intégration : Oundé Toulema met les pieds dans le plat

Une quarantaine de parlementaires de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sont réunis depuis lundi à Lomé où ils participent à la 7ème session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’organisation (CIP). Les élus sont issus du Bénin, du Burkina-Faso, de Côte d’Ivoire, de Guinée Bissau, du Niger, du Sénégal, du Mali et du Togo.
Au centre des travaux, la libre circulation des personnes et des biens et le droit d’établissement des citoyens dans l’espace UEMOA. Vaste question !
Pour Oundé Toulema (photo), le président du Comité parlementaire de l’UEMOA, les textes existent, mais ils ne sont tout simplement pas appliqués par les pays membres.
Republicoftogo.com : L’intégration et la libre circulation sont des thèmes très souvent évoqués lors des conférences régionales. Dans la vie quotidienne des citoyens, c’est une autre histoire …
Oundé Toulema : Force est de constater, hélas ! que nos initiatives sont en butte à de nombreux obstacles révélateurs de la forte résistance que rencontre l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens ou de droit d’Etablissement.
Multiplication de barrières douanières et postes de contrôle artificiels, application d’un régime allogène aux étudiants du même espace sous-régional, tracasseries policières en tous genres, etc.
L’énumération n’est point exhaustive des pratiques qui procèdent d’une violation inadmissible des mesures communautaires conçues et acceptées par les Etats.
Il en résulte, en tout de cause, le sentiment d’être un citoyen sans droit une fois les frontières d’un autre pays franchies, et partant une dangereuse remise en cause des acquis de l’UEMOA dans le concert des ensembles sous-régionaux.
Le CIP, pour sa part, a jugé utile et opportun d’approfondir la réflexion sur la question, de lui apporter une touche parlementaire, par la stimulation d’échanges que nous espérons féconds.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.