Issoufou Mahamadou : Faure a fait du bon boulot

07/06/2012
Issoufou Mahamadou : Faure a fait du bon boulot

Le sommet de l’UEMOA, qui s’est tenu mercredi à Lomé, a décidé « par acclamation » de renouveler le mandat du Président en exercice, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Une décision qui ne surprend pas le président du Niger, Issoufou Mahamadou. « Faure Gnassingbé a fait un travail remarquable à la tête de l’Union », confie-t-il dans un entretien à republicoftogo.com

Republicoftogo.com: Qu'est-ce qui a motivé les chefs d'Etats à reconduire Faure Gnasingbé à la présidence de l’UEMOA ?

Issoufou Mahamadou : Le président du Togo a fait un travail exceptionnel à la tête de l'Union ; tous les chefs d'Etat l'ont reconnu et de façon unanime. Raison pour laquelle il a été décidé de le reconduire.

Republicoftogo.com : Lors du sommet de Lomé, les participants ont tablé sur une croissance de 6% dans la région. Ce n’est pas faire preuve d’un peu trop d’optimisme ?

Issoufou Mahamadou : L'instabilité politique qu'a connue la Côte d'Ivoire a beaucoup joué sur ce taux de croissance, assez faible en 2011. Aujourd'hui la situation s'est normalisée dans ce pays. Certes il y a une autre crise au Mali, mais je crois que cette prévision de 6% est tout à fait réaliste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.