L’Afrique australe en ligne de mire

15/06/2012
L’Afrique australe en ligne de mire

Constituée de 8 pays, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est un marché très important dont le leader est, bien sûr, la Côte d’Ivoire. Mais la coopération avec les autres entités régionales en Afrique du Nord, de l’Est ou en Afrique australe, en est encore à ses balbutiements.

Des frémissements sont cependant perceptibles. C’est ainsi qu’il faut comprendre la visite jeudi à Lomé d’une délégation de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe). Elle comprenait trois importantes personnalités, les ministres des Affaires étrangères d’Afrique du Sud, de Zambie et du Zimbabwe.

Emissaires du président de l’organisation, l’Angolais Eduardo Dos Santos, ils se longuement entretenus avec Faure Gnassigbé, le président du Togo qui dirige actuellement l’UEMOA.

Les discussiions ont porté essentiellement sur les moyens d’établir une coopération entre les deux structures.

La SADC, créée à l’origine en 1980 pour combattre le régime sud-africain de l’apartheid, s’est transformée en organisation économique qui regroupe la plupart des pays d’Afrique australe, mais aussi de l’Afrique centrale et  de l’Est. Au total, 15 membres, dont l’Angola, le Botswana, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie, la Namibie, les Seychelles, la RDC, le Swaziland et l’île Maurice.

C’est un marché de près de 260 millions de consommateurs.

On voit bien tout l’intérêt que pourraient avoir l’UEMOA et la SADC à travailler ensemble.

Malgré la distance et l’obstacle de la langue, le potentiel est considérable.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !