Marché commun : de nombreux obstacles demeurent

06/11/2015
Marché commun : de nombreux obstacles demeurent

Bernadette Legzim Balouki

Une réunion des ministres du Commerce des pays de l’UEMOA se déroule en ce moment à Lomé. La création d’un marché commun et les entraves qui empêchent encore sa mise œuvre sont à l’ordre du jour. 

Le faible niveau des échanges intracommunautaires qui se situe à environ 11% des échanges commerciaux globaux de l’Union constitue un sérieux handicap à l’intégration, a souligné Bernadette Legzim Balouki, la ministre du Commerce 

L’organisation sous régionale a adopté plusieurs textes parmi lesquels la réduction et l’harmonisation tarifaire, la réforme du cadre légal et réglementaire, la rationalisation des systèmes de paiement, la restructuration des secteurs financiers, cadres communautaires de l’investissement et de  la concurrence, le tarif extérieurs communs (TEC). C’est bien, mais pas suffisant. La libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et le droit d’établissement dans l’Espace ne sont pas appliqués. 

‘Il faut faire en sorte que le commerce garde sa place. C’est le moteur de l’économie. Sans le commerce, il n’y a pas d’économie viable. Nous voulons créer une classe moyenne dans les Etats et faciliter les échanges.. Notre rôle est d’avoir une approche commune dans le commerce international’, a indiqué Allemand Oumarou, le président du Conseil des ministre et ministre nigérien du Commerce.

Une ‘Déclaration de Lomé’ doit être  adoptée sur cette question en prélude à la 10e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tiendra en décembre 2015 à Nairobi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.