Numéro vert anti-corruption

13/09/2011
Numéro vert anti-corruption

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) va mettre en place prochainement un numéro vert qui permettra aux citoyens et aux entreprises de signaler des cas de corruption dans la chaîne de passation des marchés publics.

Pour Abdou Tahirou, le directeur des finances publiques et de la fiscalité intérieur de la commission de l’UEMOA, il est devenu urgent de moderniser le mécanisme de passation des marchés afin de rendre la procédure 100% transparente.

Outre le centre d’appel anti-corruption, l’organisation va lancer un site Web présentant le fonctionnement des appels d’offres publics au sein de l’Union et une instance sera créée pour traiter les recours éventuels.

Selon la Banque mondiale, ce sont plus de 2000 milliards de FCFA qui sont passés chaque année sous forme de marchés publics. 

L’UEMOA, actuellement présidée par Faure Gnassingbé, est composée des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.