OMD : un vrai challenge

05/05/2011
OMD : un vrai challenge

La 12e réunion de l’assemblée des ministres de la Santé de l’UEMOA a été ouverte jeudi par le Premier ministre, Gilbert Houngbo, et le ministre de la Santé, Komlan Mally. Thème de cette rencontre, « Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans l’espace Cédéao »
Dans son intervention, M. Houngbo a souligné que « dans les espaces communautaires en Afrique subsaharienne, notamment dans celui de la Cédéao, des obstacles majeurs rendent l’atteinte de ces OMD difficile, voire improbable ».
Il a dressé la liste des obstacles dont la persistance de la crise économique avec comme corollaire la diminution de l’aide au développement, l’impact négatif des calamités naturelles ou le problème d’insuffisance des professionnels de santé consécutif à la fuite des cerveaux.
S’agissant du Togo, le Premier ministre s’est quand même voulu optimiste. « Malgré les énormes problèmes auxquels fait face mon Gouvernement, des résultats significatifs ont été obtenus dans notre marche vers  l’atteinte des OMD et l’amélioration de l’espérance de vie des togolais », a-t-il fait remarquer.

Voici l’intervention de Gilbert Houngbo
Je voudrais, au nom du peuple togolais et de l’ensemble de nos institutions, vous souhaiter la plus fraternelle bienvenue à Lomé,  en ces circonstances agréables où il échoit à  notre capitale d’accueillir la 12ème Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO. 
En choisissant de réfléchir sur les défis qu’il nous faut relever pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement dans l’espace CEDEAO, nous nous engageons à mettre la femme, l’enfant et les personnes vulnérables au centre de nos stratégies de développement.
Comment peut-il en être autrement lorsque beaucoup d’enfants meurent à la naissance où avant leur premier anniversaire ;  lorsqu’une forte proportion de nos populations n’a pas accès à l’eau potable ; ou encore lorsqu’un nombre important de femmes continuent de mourir en voulant donner la vie ?
Voilà nombre d’interrogations qui nous engagent fortement à la réflexion et à l’action si nous voulons atteindre les OMD à l’horizon 2015.
 
En effet dans les espaces communautaires en Afrique subsaharienne, notamment dans celui de la CEDEAO, des obstacles majeurs rendent l’atteinte de ces OMD difficile, voire improbable.
Au nombre des contraintes, on peut noter :
¬    la persistance de la crise économique avec comme corollaire la diminution de l’aide au développement;
¬    l’impact négatif des calamités naturelles et des autres catastrophes que vit notre sous région ;
¬    l’épineux problème d’insuffisance des professionnels de santé consécutif à la fuite des cerveaux. Etc.
Mesdames et Messieurs,
Au Togo, nous nous sommes se sont engagées dans le cadre de la Déclaration du millénaire, à réaliser des actions prioritaires, notamment l’accroissement des efforts en faveur de l’élimination de la pauvreté et l’avancement des principes de la dignité humaine.
C’est dans ce cadre que notre pays a préparé en 2008 puis en 2010 les rapports de suivi des OMD pour informer le grand public sur les progrès à réaliser dans le but d’atteindre ces objectifs en 2015.
Aussi, le Gouvernement s’est-il engagé à :
ϖ    réformer le système de santé en vue de disposer d’institutions et de structures capables de mener des activités  à cet effet ;
ϖ    renforcer l’effectif du personnel de santé en procédant, ces deux dernières années, au recrutement de près de 2000 agents de santé qualifiés;
ϖ    améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA en décrétant la gratuité des ARV depuis 2008 ;
ϖ    organiser plusieurs campagnes de vaccination couplées de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées ;
ϖ    réhabiliter et équiper en matériel les formations sanitaires.
ϖ    rendre effective la gratuité de la césarienne.
Mesdames et Messieurs ;
Malgré les énormes problèmes auxquels fait face mon Gouvernement, des résultats significatifs ont été obtenus dans notre marche vers  l’atteinte des OMD et l’amélioration de l’espérance de vie des togolais.
En effet, si le niveau de la mortalité infantile et infanto-juvénile est encore élevé, le renforcement des programmes de campagnes intégrées a commencé par les réduire sensiblement et nous croyons pouvoir atteindre de meilleurs taux  d’ici à 2015. En ce qui concerne la mortalité maternelle, elle demeure élevée. Pour renverser cette tendance, le Togo a procédé en 2010 au lancement de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA), et a rendu effective la gratuité de la césarienne dans le pays.
Dans les domaines de la lutte contre le VIH, le paludisme et la tuberculose, les efforts déployés par le Gouvernement, avec l’appui de la communauté internationale, ont permis de stabiliser la prévalence du VIH à 3% et de renforcer la prise en charge des personnes malades avec l’introduction de la gratuité des antirétroviraux. Le nombre de malades bénéficiant d’un traitement antirétroviral est ainsi passé de 6 700 en 2006 à près de 25.000 en 2010.
Il est évident que beaucoup restent encore à faire pour l’atteinte des OMD d’ici à 2015. Mais je suis convaincu qu’avec le soutien de notre institution, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé,  et de celle de la communauté internationale, le Togo, ainsi que les autres pays membres de la CEDEAO, pourront espérer relever ce défi.
Mesdames et Messieurs ;
Chers Invités,
Les difficultés que nos pays éprouvent pour atteindre les OMD, doivent constituer pour vous , participants à la présente assemblée, une source supplémentaire de motivation en vue de relever le niveau des débats lors des travaux et de trouver des stratégies innovantes susceptibles d’aider nos pays à avancer plus rapidement vers l’atteinte de ces objectifs communs.
Vos réflexions devraient être orientées vers la recherche de solutions pérennes pour relever les défis suivants, que nous estimons urgents :
•    la mobilisation des ressources financières conséquentes pour le secteur de la santé ;
•    le renforcement en effectif des personnels de santé compétents ;
•    l’amélioration de l’environnement de travail à travers les constructions, réhabilitations et équipements des infrastructures sanitaires ;
•    l’amélioration de la qualité et de l’accès aux soins à travers des interventions intégrées efficaces et à moindre coût pour une couverture universelle en soins de santé ;
•    la lutte contre les maladies comportementales qui sont en progression actuellement dans notre espace ;
•    l’augmentation de l’investissement consacré à la recherche en santé.
Mesdames et Messieurs,
L’ampleur et la complexité des enjeux liés à la santé  doivent nous conduire à l’échelle sous-régionale à des politiques plus harmonisées, plus solidaires et des programmes plus intégrés. Je pense, entre autres, à un système de recherche régional performant qui pourrait être la meilleure approche de prévention et de gestion des épidémies et des endémies qui entravent le développement de notre région.  Il est important pour l’Afrique de l’Ouest de s’engager dans un processus plus volontariste de maîtrise de la science et de la technologie au service de la santé. Ce renouveau de la recherche en santé devrait passer par le renforcement de nos politiques et systèmes de recherche et le développement des compétences locales et une meilleure coordination entre les acteurs publics et privés.
Je pense encore à la possibilité de la construction d’une usine de production des ARV pour toute la région,  à un mécanisme commun d’achat des kits de césarienne afin de minimiser les coûts…
Nos pays sont certes différents, mais ils sont si semblables, si complémentaires que la mise en commun de nos problèmes, de nos ressources et de nos solutions se pose en termes de devoir vis-à-vis de nos concitoyens.
Puisse cette 12ème Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO marquer l’histoire par la qualité des décisions qui y sortiront.
C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverte la 12ème réunion ordinaire de l’Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO.
Je vous remercie !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.