PMI/PME : qui dit compétitivité dit financements

20/12/2015
PMI/PME : qui dit compétitivité dit financements

Bernadette Legzim-Balouki

Créer un environnement favorable pour les PMI/PME dans l’Espace UEMOA, telle est l’ambition de l’organisation régionale qui vient de finaliser à Lomé un projet de charte communautaire.

'Le tissu économique de nos pays est majoritairement constitué des PMI/ PME avec un secteur informel prédominant, dont l’importance réelle est difficile à cerner. Ces petites et moyennes entreprises constituent néanmoins la principale source d’emplois et de revenus pour nos populations après l’agriculture de substance. Il faut également noter qu’elles résistent mieux aux chocs exogènes’, a indiqué Bernadette Legzim-Balouki, la ministre du Commerce, lors de la réunion des ministres du Commerce de l’UEMOA qui s’est déroulée en fin de semaine dans la capitale togolaise.

Les 8 pays de la zone entendent créer un cadre légal et règlementaire unique avec comme priorité d’assurer la pérennité des entreprises privées.

Mais l'UEMOA devra en même temps se préoccuper du volet financier. Les PMI/PME ont rarement des capitaux propres et peu de soutiens des banques et des organismes financiers. Elles éprouvent des difficultés à monter les dossiers pour obtenir des aides et des subventions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.