Une centrale multi-énergies pour développer l'agriculture

08/09/2016
Une centrale multi-énergies pour développer l'agriculture

Impacts directs sur les activités de pisciculture

Le 7 novembre prochain, la Conférence de Marrakech (COP22) s’ouvrira avec la volonté affirmée de s’inscrire dans l’action et la concrétisation des avancées obtenues par l’Accord de Paris. 

A quelques semaines de cet événement, la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), qui fait de la sécurité alimentaire une priorité, a décidé d’expérimenter avec Schneider Electric, le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, et la Société Africaine  des Biocarburants et des énergies renouvelables (SABER) hub africain des énergies renouvelables, l’utilisation d’une centrale 'multi-énergies' pour faire fonctionner les installations d’irrigation, de pisciculture, de transformation et de conservation des récoltes agricoles. Cette solution a été développée par Schneider Electric sous le nom de Microsol.

Dans ce cadre, un contrat vient d’être signé entre SABER, maître d’ouvrage délégué de l’UEMOA et Schneider Electric pour la fourniture et la mise en service de Microsol dans les 8 états membres de l’UEMOA, dont le Togo.

Les trois partenaires veulent ainsi progressivement faire accéder près de 100 000 personnes à l’énergie électrique nécessaire pour l’irrigation, l’éclairage, la pisciculture, la transformation agricole et la fourniture d’eau potable, et cela sans émettre de CO2. 

Chaque centrale comprend des panneaux photovoltaïques qui produisent de l'électricité, tandis que les panneaux thermiques produisent de la chaleur utilisable notamment pour l'agriculture, la pisciculture et la fourniture d'eau potable.

Elle est aussi équipée de batteries pour stocker l'énergie. Avec une triple innovation: elles sont moins néfastes en fin de vie, supportent très bien la chaleur et ont une durée de vie d'un minimum de 10 ans.

Le déploiement du projet se fera sur une durée de deux ans et prévoit la réalisation d'études de faisabilité, l'installation des équipements et la formation des usagers. 

La convention pour la construction de 8 centrales s'est déroulée jeudi à Lomé. Le document a été paraphé par Kossi Assimaïdou, le ministre togolais de la Planification, les représentants de la Commission de l’UEMOA et de SABER et le vice-président en charge du Développement durable de Schneïder.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions.