Boni Yayi prend la tête de l'UA

29/01/2012
Boni Yayi prend la tête de l'UA

Le 18e sommet de l'Union africaine (UA) s'est ouvert dimanche à Addis Abeba en présence du président du Togo, Faure Gnassingbé.

Thème de cette édition :  le commerce intra-africain, qui ne représente qu'environ 10% des échanges du continent.

Les participants vont évoquer les profonds boulversements intervenus dans un certain nombre de pays d’Afrique (Tunisie, Egypte, Côte d’Ivoire) et discuter des conflits qui se poursuivent au Darfour et en Somalie et de l’instabilité dans certaines régions du Soudan du Sud, du Nigeria et du Sahel.

L'UA doit également élire le nouveau président de sa Commission. La compétition bat son plein entre le sortant Jean Ping et son challenger, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Première décision concrète, les participant ont choisi un nouveau président de l’institution pour succéder à Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale). Il s'agit de Thomas Boni Yayi, le chef de l’Etat béninois.

Avant d’assister à l’ouverture du sommet, le président togolais a planté un arbre sur l’esplanade du nouveau centre de conférence de l’Union africaine ; un impressionnant bâtiment offert et construit par la Chine (200 millions de dollars !).

Faure Gnassingbé devrait s’entretenir dans la journée avec Ban ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies. Le Togo est membre du Conseil de sécurité dont il assurera la présidence au mois de février.

En photo : Faure Gnassingbé dimanche à l’ouverture du sommet. A gauche le président du Soudan, Omar El Béchir. En arrière plan, le ministre des Affaires étrangères, Elliot Ohin, et le conseiller diplomatique du président, Koffi Esaw

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Energie en Afrique : Borloo branche sa fondation

Développement

Jean-Louis Borloo a présenté mardi à Paris sa fondation pour l'énergie en Afrique. Il avait rencontré Faure Gnassingbé en janvier dernier.

Un défi sanitaire et de gouvernance

Santé

Le Togo se félicite de la riposte nationale et internationale qui a permis de lutter efficacement contre Ebola. Mais que faire maintenant pour aller de l’avant ?

Que vaut vraiment la signature de la STT

Social

Au terme d’une Assemblée générale organisée lundi après-midi, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé de suspendre sa participation au comité de suivi mis en place entre le gouvernement et les syndicats.

La base a bon dos

Social

L’appel à la grève lancé par la Synergie des travailleurs du Togo (STT) n’a pas remporté un franc succès. Les fonctionnaires étaient à leur poste. Seuls les personnels de la santé et de l’éducation étaient mobilisés.