Brochette de stars à Syrte

28/06/2009
Brochette de stars à Syrte

Le 13e sommet de l'Union africaine (UA) auquel devrait participer le président du Togo, Faure Gnassingbé, accueillera cette année des stars de la politique internationale.

Les pays africains se retrouvent à Syrte, en Libye, du 1er au 3 juillet pour discuter de l'instabilité en Afrique, de développement et d'agriculture et du thème cher au colonel Kadhafi de parvenir à la création d'un gouvernement de l'Afrique.Kadhafi, qui préside cette année l'organisation, a convaincu deux chefs d'Etats non-africains de faire le déplacement, Luiz Inacio Lula da Silva du Brésil et le très contesté Mahmoud Ahmadinejad d'Iran.

"Le Brésil a une expérience riche dans le domaine de l'agriculture qui se trouve au centre du prochain sommet dont le thème est +Investir dans l'agriculture pour la croissance économique et la sécurité alimentaire+", indique un communiqué de l'UA rappelant, que le Brésil "est le pays où se trouvent le plus de descendants d'Africains en dehors d'Afrique".

La venue du président iranien, annoncée par Téhéran, est plus énigmatique. Sans doute, le régime de Téhéran souhaite-t-il profiter de la tribune de Syrte pour légitimer la réélection d' Ahmadinejad.

Deux semaines après la proclamation de la victoire de sa victoire avec 63% des voix, le mouvement de contestation contre le résultat du scrutin se poursuit.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.