Burundi et terrorisme au menu du sommet

30/01/2016
Burundi et terrorisme au menu du sommet

Photo de famille samedi à Addis Abeba

Le sommet de l’Union africaine (UA) s’est ouvert samedi à Addis Abeba en présence du président Faure Gnassingbé.

Les participants doivent se prononcer sur l'éventuel envoi au Burundi d'une force africaine de maintien de la paix afin d'enrayer le cycle de violences. Aucune décision concrète n’est sortie de la réunion du Conseil de paix et de sécurité qui s’est tenue dans la nuit de vendredi à samedi. 

Outre la situation au Burundi, il sera également question de la lutte contre le terrorisme, un fléau qui touche de nombreux pays africains comme le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria, le Kenya et la Somalie, notamment.

Au niveau continental, les officiels togolais soulignent la nécessité pour l'Union africaine de mettre en œuvre des décisions et instruments juridiques afférents à la lutte contre le terrorisme, notamment à travers l'élaboration d'une liste des groupes, entités et personnes s'adonnant à des activités terroristes ou les soutenant ainsi qu'en renforçant la coopération judiciaire entre pays africains avec la mise en œuvre d'un mandat d'arrêt africain.

L'organisation panafricaine évoquera aussi la question de la migration avec les milliers d'Africains qui tentent de rejoindre au péril de leur vie les côtes européennes.

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères togolais, qui accompagne le chef de l’Etat, rencontrera les membres de la Commission de l’UA afin de fixer une date pour l’organisation du sommet sur la sécurité maritime prévu à Lomé cette année.

Jeudi, le Togo a été élu pour 2 ans au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.