Hailemariam Desalegn prend la tête de l’UA

27/01/2013
Hailemariam Desalegn prend la tête de l’UA

Les pays de l'Union africaine (UA) ont entamé dimanche leur 20e sommet à Addis Abeba, qui promet d'être dominé par l'intervention militaire française engagée contre les islamistes dans le nord du Mali et à laquelle doivent se joindre des troupes africaines. Le ministre des Affaires étrangères du Togo, Elliott Ohin, représente le chef de l’Etat.

Le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn (photo), a été désigné nouveau président en exercice de l’organisation ; il succède au béninois Thomas Boni Yayi.

La situation au Mali, qui fera encore l'objet d'une conférence de donateurs internationaux mardi (bien mardi) dans la capitale éthiopienne, s'était déjà retrouvée vendredi au menu d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA. Le CPS a alors décidé d'augmenter les effectifs de la force africaine au Mali et a pressé le Conseil de sécurité de l'ONU de fournir une aide logistique temporaire d'urgence pour accélérer son déploiement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé en décembre le déploiement de la Force internationale de soutien au Mali (Misma), chargée d'aider la faible armée malienne à reconquérir la moitié nord du pays, sous contrôle de groupes islamistes depuis avril 2012.

Le Togo prévoit d’envoyer 800 bsoldats au Mali ; 150 sont déjà sur place.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.