La RASD est une 'entité fantoche'

06/02/2017
La RASD est une 'entité fantoche'

Nasser Bourita

Le Maroc, qui vient de faire son retour à l'Union africaine (UA), ne 'reconnaîtra jamais' la République arabe sahraouie démocratique (RASD), a déclaré à la presse le ministre marocain délégué aux Affaires étrangères.

'Non seulement le Maroc ne reconnaît pas -et ne reconnaîtra jamais- cette entité fantoche mais il redoublera d'efforts pour que la petite minorité de pays, notamment africains, qui la reconnaissent encore, fassent évoluer leur position dans le sens de la légalité internationale et des réalités géopolitiques', a affirmé Nasser Bourita.

Le retour du Maroc au sein de l'UA 'ne changera rien dans nos positions immuables concernant la marocanité du Sahara' occidental, a souligné M. Bourita, cheville ouvrière de la diplomatie marocaine.

Le Maroc a réintégré l'UA lundi à Addis Abeba où 39 chefs d'Etat sur 54, dont le Togolais Faure Gnassingbé, se sont prononcés en faveur de ce retour.

Le royaume avait quitté l'organisation en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique, proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat contrôle dans sa grande majorité et considère comme sien.

Le sommet d'Addis Abeba a donné lieu à une intense bataille diplomatique, les principaux soutiens du Polisario -Algérie et Afrique du Sud en tête- ayant tenté de s'opposer à la réintégration du Maroc.

Le Polisario et ses alliés affirment que le retour du Maroc au sein de l'UA vaut une reconnaissance des frontières de la RASD.

'Il s'agit d'un non sens du point de vue du droit international et de la pratique des Etats', a rétorqué M. Bourita selon lequel la reconnaissance d'un pays 'est un acte libre, éminemment souverain' de la part d'un Etat.

'Le fait pour un Etat de siéger dans une enceinte internationale en présence d'une entité non reconnue, ne peut impliquer une reconnaissance par lui de cette entité', explique-t-il.

'Le problème de la RASD n'est pas seulement avec le Maroc, mais avec les deux tiers des Etats membres de l'UA qui ne reconnaissent pas cette entité', a ajouté une source diplomatique à Rabat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.