Le Darfour au menu du sommet

29/01/2008
Le Darfour au menu du sommet

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, est attendu jeudi à Addis-Abeba où il participera au 10e sommet de l'Union africaine. L'UA avait été officiellement lancée à Lomé il y a dix ans.

Les crises qui minent le continent - Kenya, Somalie ou Darfour - mobiliseront une nouvelle fois les débats, avec l'élection prévue d'un nouveau président de la Commission de l'organisation.La question de la présidence tournante de l'organisation risque également de provoquer des frictions. Le Soudan est à nouveau candidat à la présidence, après avoir vu sa candidature rejetée en 2006 et 2007 en raison de la crise dans la province du Darfour (ouest) en proie à la guerre civile.

Comme à chaque sommet de l'organisation, le thème officiel de la réunion, "le développement industriel de l'Afrique", sera occulté par les questions du moment.

La crise qui ébranle le Kenya depuis la réélection contestée du président Mwai Kibaki le 27 décembre devrait figurer en bonne position dans les débats.

Le dossier de la Somalie, en guerre civile depuis 1991, va également figurer à l'agenda des débats. L'UA a engagé en mars 2007 une force de paix en Somalie (Amisom) pour tenter de stabiliser le pays mais l'organisation ne parvient pas à convaincre ses membres de fournir des troupes.

Pour l'instant, sur les 8.000 hommes prévus seuls un peu plus de 3.000 sont déployés, des militaires ougandais présents et des Burundais qui viennent de terminer leur transfert à Mogadiscio.

Autre sujet qui intéresse directement le Togo, la crise au Darfour. Un contingent de 800 soldats togolais va venir s'intégrer au sein de la Minuad, la force conjointe UA/Onu. Cette force est confrontée à des problèmes de sous-effectifs qui devraient être évoqués à Addis Abeba, où le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, participera aux travaux.

La Minuad, qui a pris début janvier le relais de l'ancienne force de la mission africaine, l'Amis, ne compte pour l'heure que 9.000 hommes mais doit devenir à terme la plus importante mission de maintien de la paix de l'ONU avec quelque 26.000 membres.

Conçue pour être plus robuste que l'Amis, la Minuad se heurte à un manque d'hélicoptères et à des difficultés logistiques. Des membres du Conseil de sécurité de l'ONU accusent par ailleurs Khartoum de multiplier les obstacles à son déploiement.

Sur le plan interne à l'organisation, l'élection du successeur du président de la Commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré, figure au programme. Elle a déjà été reportée et un nouveau report in extremis reste possible.

"Le président Alpha Oumar Konaré a dit plusieurs fois qu'il veut partir, mais il n'y a pas encore de consensus sur son successeur ni sur la réforme de l'UA", explique un diplomate africain à Addis Abeba soulignant "le manque de sérieux" de certaines candidatures.

Quatre candidats restent en lice, dont le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Gabon, Jean Ping, donné favori en cas d'élection.

Lancée en 2002, l'UA est inspirée de l'Union européenne (UE). Parmi ses organes constitutifs figurent la Conférence, organe suprême qui regroupe les chefs d'Etat et de gouvernement, la Commission, chargée de l'application des politiques de l'Union, et le Conseil exécutif (ministres).

Le site de l'UA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA), 

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.