Le secteur privé partenaire de la puissance publique

13/10/2016
Le secteur privé partenaire de la puissance publique

Les entreprises privées partenaires naturels des Etats

Deux tables-rondes étaient organisées jeudi dans le cadre des évènements parallèles au sommet de Lomé.

La première a porté sur les enjeux propres au transport et aux infrastructures alors que la seconde a concerné les ressources humaines. 

Pour les Etats africains concernés, il a été convenu que l’élaboration d’une stratégie nationale maritime était une condition nécessaire et préalable à des coopérations bilatérales et régionales réussies dans le domaine de la sécurisation maritime. 

Cependant, avant d’envisager des projets dans un cadre élargi, les pays africains doivent d’abord définir des objectifs stratégiques nationaux, mettre en place une organisation et un cadre légal adaptés puis se doter de moyens idoines, cela, chacun selon ses besoins et ses ressources. 

Une fois ce premier travail mené, ils pourront travailler à des rapprochements via l’échange d’informations, des formations communes, des entraînements conjoints et la coordination opérationnelle, par exemple. Cette ambition de collaboration doit naturellement s’inscrire dans les dynamiques régionales déjà sur pied. 

Il faut ajouter ici que le secteur privé constitue un partenaire de la puissance publique, notamment via les informations qu’il peut capter en mer et mettre à disposition des autorités à des fins de connaissance ou d’actions, un domaine restant l’apanage des Etats.     

Enfin, la nécessité de disposer de personnels bien formés et motivés a été rappelée. Il ne peut y avoir de sécurité et de sûreté maritime sans des personnels compétents pour la mettre en œuvre. 

Vendredi, les experts traiteront de la gouvernance maritime et de l’échange en matière judiciaire et de police.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.