Le sommet extraordinaire de l'UA s'est achevé à Tripoli

01/09/2009
Le sommet extraordinaire de l'UA s'est achevé à Tripoli

Le numéro un libyen Mouammar Kadhafi a clôturé lundi soir à Tripoli un sommet extraordinaire de l'Union africaine consacré aux conflits en Afrique. La séance de clôture a été marquée par l'arrivée du président vénézuélien Hugo Chavez et son homologue dominicain Leonel Fernandez, venus pour célébrer l'anniversaire de la révolution libyenne qui a porté au pouvoir le numéro un libyen Mouammar Kadhafi, le 1er septembre 1969.

Dans un discours, M. chavez a lancé plusieurs slogans contre l'impérialisme occidental et appelé à l'unité africaine."L'Afrique unie est une Afrique libre", a-t-il dit, saluant "40 ans de révolution verte" en Libye.

Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains, dont le président du Togo, Faure Gnassingbé, ont participé à cette "session spéciale", qui a notamment examiné la situation en Somalie et au Darfour.

A l'issue de leurs travaux, une "déclaration de Tripoli" et un plan d'action ont été adoptés "pour trouver des solutions urgentes aux crises et conflits" en Afrique, sans toutefois réaliser d'avancées concrètes par rapport au sommet ordinaire de de juillet à Syrte en Libye.

Le plan d'action appelle notamment les pays membres ayant promis des contributions en troupes à la force africaine de paix en Somalie (Amisom) à honorer "rapidement" leurs promesses et "de fournir le soutien nécessaire à l'Amisom et au gouvernement somalien de transition (TFG), y compris en ressources financières, en effectifs, équipements et formation".

L'UA avait déjà appelé à plusieurs reprises au renforcement des effectifs de l'Amisom, qui avec ses 5.000 hommes sur les 8.000 initialement prévus sécurise notamment la présidence, le port et l'aéroport de Mogadiscio.

Le président somalien Sharif Cheikh Ahmed, présenté comme un islamiste modéré, est confronté à une vaste offensive depuis début mai des islamistes radicaux.

Le sommet a appelé par ailleurs à la tenue d'un congrès international pour discuter une résolution internationale au sujet du piratage en Somalie.

En ce qui concerne le Darfour, cette région de l'ouest du Soudan en guerre civile, les Chefs d'Etat ont souligné la nécessité de garantir "une avancée rapide dans les efforts visant à réaliser la paix, la sécurité, la justice et la conciliation ay Darfour", selon le texte publié lundi soir.

Des hauts responsables de la Mission de paix hybride des Nations unies et de l'Union africaine (Minuad) ont affirmé récemment qu'il n'y avait "plus de guerre" dans cette région de l'ouest du Soudan.

Mardi, un défilé militaire et un spectacle sont prévus pour retracer l'histoire de la Libye de Mouammar Kadhafi, à l'occasion de l'anniversaire de son accession au pouvoir le 1er septembre 1969, et célébrer le 10e anniversaire de l'UA.

Des festivités auxquelles participera Faure Gnassingbé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.