Les rebelles libyens rejettent les propositions de l’UA

04/07/2011
Les rebelles libyens rejettent les propositions de l’UA

Les rebelles ont rejeté dimanche un accord-cadre préparé par l'Union africaine (UA) pour la Libye parce que, ont-ils dit, cela permettrait à Mouammar Kadhafi de rester au pouvoir.

Nous l'avons rejeté, a déclaré un porte-parole des insurgés, Abdel Hafiz Ghoga, car le document de l'UA n'inclut pas le départ de Kadhafi, de ses fils et de son cercle rapproché. Nous avons réitéré (cette exigence) à plus d'une occasion.
 
Les chefs d'Etat africains réunis en sommet à Malabo, en Guinée équatoriale, ont difficilement adopté vendredi un accord-cadre proposé aux parties libyennes prévoyant notamment que le colonel Kadhafi devait être écarté des négociations pour sortir son pays de la crise et une force de maintien de la paix.
 
Mais le document de l'Union africaine n'appelle pas explicitement Mouammar Kadhafi à céder le pouvoir, contrairement à ce qu'exige le Conseil national de transition, la direction politique de la rébellion.
 
Les membres de l'UA ont par ailleurs décidé de ne pas coopérer à la mise en oeuvre du mandat d'arrêt émis par la Cour pénale internationale contre le colonel Kadhafi, jugeant qu'il compliquait le règlement de la situation.
 
L'UA est un des rares médiateurs acceptés par le dirigeant libyen.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).