Replacer les mers et les océans au cœur de l’économie africaine

14/10/2016
Replacer les mers et les océans au cœur de l’économie africaine

Espace hautement stratégique

L’Afrique demeure en retrait dans la grande aventure économique maritime de ce siècle, écrit vendredi le magazine ‘Diplomatie’, le magazine consacré aux affaires stratégiques et aux relations internationales.

Le continent africain dispose de vastes ressources maritimes susceptibles de contribuer au développement durable de ses populations, alors même que plus de 90 % des importations et des exportations africaines transitent par mer et que la pêche constitue un apport vital à la sécurité alimentaire de plus de 200 millions d’Africains. 

Cet espace hautement stratégique est encore largement conditionnée à l’instauration d’un cadre règlementaire et sécuritaire qui fait aujourd’hui défaut. 

La piraterie et la violence armée, les trafics d’êtres humains, d’armes et de drogue, les menaces naturelles (liées notamment au réchauffement climatique), ou encore l’épuisement des ressources halieutiques sont autant de défis à surmonter pour qu’une économie bleue émerge et prospère.

C’est dire l’importance que revêt le sommet de Lomé sur la sécurité maritime et l’obligation pour les pays membres de l’Union africaine d’adopter une charte contraignante permettant d’assurer la sécurité et la sûreté maritimes en Afrique et à replacer les mers et les océans au cœur de l’économie africaine.

Diplomatie octobre 2016, vente en kiosque 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.