Réunion tripartite sur la Côte d’Ivoire

30/01/2011
Réunion tripartite sur la Côte d’Ivoire

Le président togolais Faure Gnassingbé a pris part samedi soir à Addis Abeba à une réunion tripartite sur la crise en Côte d'Ivoire entre représentants de l'Union africaine (UA), de l'ONU et les présidents des pays d'Afrique de l'Ouest.
La réunion s'est déroulée au siège de l'UA, à la veille de l'ouverture du XVIème sommet des chefs d'Etat de l'organisation continentale.
Outre Faure Gnassingbé, les présidents du Nigeria Goodluck Jonathan, président en exercice de la Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest), le sénégalais Abdoulaye Wade, le malien Amadou Toumani Touré, le béninois Boni Yayi, le burkinabé Blaise Compaoré, le mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, ainsi que le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi étaient présents.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, accompagné de son représentant spécial en Côte d'Ivoire Choi Young-Jin, ont assisté à la réunion, à laquelle participe également le président de la Commission de l'UA, Jean Ping.
Cette réunion de "concertation", à huis-clos et de près de trois heures, intervient au lendemain d'une autre importante réunion sur la crise, avec le Conseil de paix et de sécurité (CSP) de l'UA qui a annoncé vendredi soir la création d'un panel de chefs d'Etat sur la crise ivoirienne.
En photo : Faure Gnassingbé ; à sa droite Koffi Esaw, son conseiller spécial chargé des affaires diplomatiques

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.