Session technique à Kampala

26/07/2010
Session technique à Kampala

Le 15e sommet de l’Union africaine se poursuit lundi à Kampala en présence d’une trentaine de chefs d’Etat dont celui du Togo, Faure Gnassingbé.
Si la première journée a été principalement consacrée à la situation en Somalie et à l’envoi de troupes supplémentaires, la seconde, qui se déroule à huis clos, est plus technique avec l’adoption d’un certain nombre de textes régissant le fonctionnement de l’organisation.
Les pays membres auront ainsi à se prononcer et à adopter une charte sur le transport maritime africain, à nommer les juges de la future Cour africaine de justice et à écouter plusieurs rapports.
Parmi ceux-ci, celui du Conseil de paix et de sécurité de l’UA et celui du Nepad.
Les participants évoqueront enfin la prochaine tenue en Libye du 3e Forum Afrique-Europe.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.