Sommet de crises

30/08/2009
Sommet de crises

L'Union africaine (UA) doit se pencher lundi à Tripoli sur les crises du continent, notamment le Darfour et la Somalie, lors d'un sommet d'une journée organisé la veille des célébrations du 40e anniversaire de l'accession au pouvoir de Mouammar Kadhafi. Le président du Togo devrait faire le voyage de Tripoli.

Ce "sommet spécial", convoqué à l'initiative du colonel Kadhafi, président en exercice de l'UA, doit également permettre aux dirigeants africains de réaffirmer la position du continent dans la perspective du sommet mondial sur le climat, en décembre à Copenhague."Nous allons essayer de nous concentrer sur toutes les situations de conflits... Nous pensons que nous pouvons faire des progrès en termes de paix et de pourparlers" de paix, a expliqué le commissaire à la Paix et la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra, faisant notamment référence à la Somalie.

Le gouvernement somalien du président Sharif Cheikh Ahmed, présenté comme

un islamiste modéré, est confronté à une vaste offensive depuis début mai des islamistes radicaux et ne contrôle qu'une infime portion du territoire.

M. Lamamra a appelé une nouvelle fois au renforcement des effectifs de l'Amisom, la force de paix de l'UA en Somalie qui avec ses 5.000 hommes, sur les 8.000 initialement prévus, sécurise notamment la présidence, le port et l'aéroport de Mogadiscio.

"J'espère que les pays présents (au sommet) prêteront attention à cet appel. Il devrait y avoir la volonté de contribuer à l'ensemble de nos opérations de paix, pas seulement celle en Somalie", a-t-il estimé.

En ce qui concerne le Darfour, une région de l'ouest du Soudan en guerre civile, "la nécessité de renforcer la sécurité est primordiale", avait noté l'UA mi-août.

Le sommet doit étudier notamment "le parachèvement du déploiement de la Minuad (mission ONU-Union africaine au Darfour)" et prôner une "coopération continue" entre le gouvernement soudanais et la Minuad ainsi qu'une "plus grande retenue dans les relations" entre Khartoum et N'Djamena.

Les dirigeants africains devraient également étudier les évolutions récentes des crises en Guinée et à Madagascar.

Les quatre dirigeants malgaches représentant les principales mouvances du pays ont échoué cette semaine à Maputo à trouver un accord sur les nominations délicates du président de transition et du Premier ministre.

L'autre volet du sommet devrait porter sur le réchauffement climatique: l'Afrique entend demander des compensations aux pays développés pour les conséquences du changement climatique sur le continent, lors de la Conférence mondiale sur le climat à Copenhague.

"Notre proposition, c'est qu'il doit y avoir un montant significatif pour permettre un développement et une industrialisation rapides et durables dans les pays en voie de développement et en particulier en Afrique", a récemment déclaré le représentant adjoint du Soudan aux Nations Unies, Lumumba Di-Aping.

Voici les principaux conflits et crises en cours en Afrique qui seront en partie discutés lors d'une session de l'Union africaine (UA), lundi à Tripoli

SOMALIE

En Somalie, ravagée par une guerre civile depuis 1991, les islamistes des shebab et la milice Hezb al-Islamiya ont lancé début mai une offensive contre le gouvernement de l'islamiste modéré Sheikh Sharif Ahmed, qui ne contrôle qu'une faible partie de la capitale et du pays, morcelé en entités sur lesquelles l'Etat n'a aucune prise.

Au large du pays, les actes de piraterie ont atteint un niveau record en 2008 et des bâtiments sous commandement américain, européen et de l'Otan, ainsi que des navires chinois et russes, ont été notamment déployés.

SOUDAN

Le Darfour (ouest), qui a connu récemment une vague d'enlèvements de travailleurs humanitaires, est en proie depuis 2003 à un conflit opposant une pléthore de groupes rebelles au gouvernement central de Khartoum. La guerre a fait 300.000 morts selon l'ONU, 10.000 selon Khartoum, et entraîné le déplacement de 2,7 millions de personnes.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

L'est de la RDC est le théâtre d'affrontements entre groupes armés et de violences depuis plus d'une décennie. L'armée mène des opérations dans le Nord et le Sud-Kivu contre les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). En Province orientale (nord-est), elle traque les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (LRA). Les rebelles, mais aussi des soldats de l'armée gouvernementale, commettent des exactions contre les civils.

NIGERIA

Dans les régions du sud, des groupes armés multiplient depuis 2006 les attaques contre les infrastructures pétrolières et les enlèvements de centaines d'employés locaux et étrangers. Une amnistie présidentielle a été offerte aux groupes qui déposeront les armes.

En juillet, des affrontements entre forces de l'ordre et membres d'une secte islamiste se réclamant des talibans d'Afghanistan ont fait plus de 800 morts dans le nord du pays.

TCHAD

Le pays a été le théâtre de violences entre mouvements rebelles, venus notamment du Soudan, et l'armée, avec de fréquents combats depuis 2005.

MADAGASCAR

Une crise politique affecte l'île, actuellement dirigée par Andry Rajoelina, après le départ forcé en mars, sous la pression de la rue, de Marc Ravalomanana. Un accord prévoyant une transition politique a été signé début août.

NIGER

Une crise politique secoue le Niger, où le président Mamadou Tandja vient d'obtenir, lors d'un référendum constitutionnel, la possibilité de rester au pouvoir.

MAURITANIE

Un an après le coup d'Etat qu'il avait lui-même mené, Mohamed Ould Abdel Aziz a été investi président en août.

Le pays, qui a connu le 8 août son premier attentat suicide, est la cible depuis 2007 d'attaques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui enrôle les mouvements armés islamistes de Tunisie, d'Algérie et du Maroc, ainsi que ceux du Sahel.

GUINEE

Une junte a pris le pouvoir en décembre, au lendemain de la mort de Lansana Conté, qui dirigeait le pays depuis 1984.

CENTRAFRIQUE

Des affrontements ont été enregistrés ces derniers mois dans le nord entre nouveaux groupes armés ou milices.

GUINEE-BISSAU

Le pays, devenu plaque tournante du trafic de cocaïne d'Amérique latine vers l'Europe, a connu des assassinats politiques, dont son président Joao Bernardo Vieira. Une présidentielle a eu lieu en juillet.

COTE D'IVOIRE

Le pays est coupé en deux depuis qu'une rébellion a éclaté en septembre 2002, une présidentielle est prévue fin novembre pour mettre fin à la crise.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.