Une anglophone à la tête de l’UA

15/07/2012
Une anglophone à la tête de l’UA

La Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma (photo) a été élue dimanche présidente de la Commission de l'Union africaine, lors d'un sommet à Addis Abeba et à l'issue d'une bataille sans précédent contre le sortant gabonais Jean Ping, pour ce poste clé de l'institution continentale.

La ministre sud-africaine de l'Intérieur, ancienne ministre des Affaires étrangères et ex épouse du chef de l'Etat Jacob Zuma, a été élue au quatrième tour de scrutin par les chefs d'Etat, au détriment du président sortant Jean Ping..

Un précédent sommet de l'UA en janvier dernier avait échoué à départager M. Ping et Mme Dlamini-Zuma, ouvrant de profondes divisions au sein de l'institution continentale, notamment entre pays francophones et anglophones. M. Ping avait alors été reconduit à titre provisoire dans ses fonctions.

Les présidents anglophones étaient particulièrement enthousiastes en sortant de la salle de réunion.

Les précédents présidents de la Commission ont été l'Ivoirien Amara Essy (2002-2003) puis le Malien Alpha Oumar Konaré (2003-2008), avant l'élection de M. Ping en 2008.

Le sommet de l’Union africaine s’achèvera lundi à Addis Abeba. Le président du Togo, Faure Gnassingbé, n’est pas présent en raison des consultations politiques en cours à Lomé ; il est représenté par son ministre des Affaires étrangères, Elliott Ohin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.