Amina poursuit son activité

21/09/2021
Amina poursuit son activité

Grève illégale

Un millier d’employés ont été licenciés par la société Amina.

Une décision prise par la direction à la suite de deux semaines de grève illégale.

‘Imaginez ce que représentent deux semaines de grève illégale dans la vie d’une entreprise privée. Finalement, l’employeur ne pouvait plus continuer la collaboration et il n’avait pas d’autre choix que de les licencier’, a indiqué mardi Roger Attiba, le chef adjoint du personne.

Amina poursuit son activité malgré cette perte d’effectifs.

La société qui fabrique des mèches artificielles est implantée en zone franche depuis plus de 30 ans. Elle emploie près de 4.000 personnes

Le Syndicat national des travailleurs de la zone franche du Togo (SYNATRASFT) regrette cette décision, mais reconnait que la loi a été appliquée.