Dispositif anti-hooligans

19/02/2019
Dispositif anti-hooligans

Le ministre des Sports (centre) avec le président du CNOT (G) et de la FTF

Une réunion s’est déroulée lundi entre le ministre des Sports et les dirigeants de la Fédération togolaise de football (FTF) concernant les violences qui deviennent récurrentes dans les stades. Le rappel à l’ordre ne suffit manifestement plus. Egalement présents, les responsables du Comité olympique.

‘Nous sommes très préoccupés. Il faut trouver des solutions pour éviter le pire. Nous avons fait des analyses approfondies de la situation', a déclaré  le ministreFolly Nazi Katari.

Tout le monde est d’accord pour sanctionner les fauteurs de troubles. Il faut d’abord les identifier, puis trouver le moyen le plus sûr pour les dissuader de recommencer. Condamnation pécuniaire, pénale, interdiction de mettre les pieds dans un stade pour une certaine période ? Tout est ouvert.

‘Malgré les difficultés, nous avons été en mesure d’organiser les championnats et maintenant certains tentent de tout saboter’, a regretté Guy Kossi Akpovy, le président de la FTF.

Les discussions devraient se poursuivre cette semaine pour affiner l'arsenal anti-hooligans.