En 2030, on y verra beaucoup plus clair

21/09/2018
En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Alliance du public et du privé pour financer ce vaste projet

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Lors d’une communication jeudi en conseil des ministres, il a été rappelé les différentes étapes du processus de mise en œuvre.

La première phase de 2018 à 2020 sera consacrée au démarrage de l’électrification à grande échelle et vise à parvenir à 50 % de couverture.

Elle sera suivie de la deuxième phase de 2020 à 2025 où le taux de couverture devra atteindre 75 %.

Enfin, l’étape ultime (2025-2030) devrait permettre le raccordement de 100% des foyers.

Comme il est techniquement et financièrement impossible de raccorder l'ensemble du pays aux installations classiques, cette politique fera appel à l’off grid (hors réseau via des kits solaires*), la construction de mini centrales solaires et pour une part plus modeste et quand cela est possible, l’utilisation du réseau conventionnel de la CEET.

Cette stratégie a un coût. Rien que la première phase est estimée à 318 millions de dollars ; beaucoup plus pour les suivantes.

Les pouvoirs publics tablent sur un mix entre financements publics et investissements privés dans le cadre du système éprouvé des partenariats public-privé.

______

* L'Etat a signé deux contrats pour la fourniture de kits solaires au profit des société BBOXX et Soleva