Facilitation des échanges

27/02/2020
Facilitation des échanges

Le commerce entre les deux pays est très important

L’assemblée générale de la coordination des cautions nationales du Transit Routier Inter-Etats des Marchandises (TRIE/Cédéao) se déroule jeudi et vendredi à Lomé.

La caution nationale est l’institution ou la personne morale désignée par chaque Etat membre pour fournir aux soumissionnaires en douane, les garanties exigées par le cautionnement des carnets TRIE/Cédéao.

C’est un dispositif de facilitation du transit.

A cette occasion, Benjamin Méba, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) s’est félicité de l’avancement des discussions sur l’interconnexion des systèmes douaniers du Togo et du Burkina-Faso.

Les participants jeudi à Lomé

Le transport routier est l’épine dorsale de toutes les activités économiques dans la sous-région ayant un effet structurant sur toutes les autres activité. Les marchandises importées entrent dans la Cédéao par les pays côtiers et transitent vers les pays de l’hinterland, a rappelé M. Méba.

A ce jour, la caution TRIE est effective sur quatre corridors : Côte d’Ivoire-Burkina Faso, Ghana-Côte d'Ivoire, Burkina Faso-Ghana, Côte d'Ivoire-Mali. 

Le prochain sera Togo-Burkina Faso.